(Dubaï) Les Émirats arabes unis ont annoncé jeudi qu’ils allaient suspendre tous les vols en provenance d’Inde, en raison d’une hausse record des cas de coronavirus dans le pays d’Asie.

Agence France-Presse

Cette suspension sera effective à partir du 25 avril et pour dix jours, une période « qui peut être prolongée », a indiqué l’Autorité générale de l’aviation civile dans un communiqué, relayé par WAM, l’agence de presse officielle émiratie.

« La décision de suspendre les vols intervient après étude et évaluation de la situation épidémiologique » en Inde, est-il précisé.

Les voyageurs venant d’Inde via d’autres pays où ils ont fait escale devront, eux, rester dans ces pays tiers au moins 14 jours avant de rejoindre les Émirats.

L’Inde a recensé jeudi près de 315 000 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures, battant un terrible record mondial au moment où la situation se tend dans les hôpitaux qui sont confrontés à une pénurie d’oxygène et de lits.

Jusque-là, quelque 300 vols transitaient chaque semaine entre les Émirats et l’Inde, selon un média local, soulignant qu’il s’agit d’une des voies aériennes les plus fréquentées du monde.

PHOTO HAMAD I MOHAMMED, REUTERS

FILE PHOTO: A Fly Dubai Boeing 737-800 airplane approaches for landing at Dubai Airports in Dubai, United Arab Emirates, December 26, 2018. REUTERS/ Hamad I Mohammed/File Photo

Les citoyens émiratis et les voyageurs en jets privés ne sont pas concernés par ces nouvelles mesures, tout comme les vols de fret entre les deux pays qui ne seront pas interrompus.

Selon les autorités citées par WAM, ces nouvelles mesures ont pour objectif « de limiter la progression » de la COVID-19 dans le pays.  

Environ 3,3 millions d’Indiens vivent aux Émirats, où ils constituent un tiers de la population. La majorité d’entre eux résident à Dubaï, un des sept émirats du pays.  

Aux Émirats, plus de 504 000 cas ont été officiellement recensés depuis le début de la pandémie, dont 1565 décès.