(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 611 162 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 6 h.  

Mis à jour le 10 mars 2021
Agence France-Presse

Plus de 117 511 850 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.  

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.  

Sur la journée de mardi, 9956 nouveaux décès et 420 756 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 1972 nouveaux morts, les États-Unis (1884) et le Mexique (866).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 527 699 décès pour 29 096 052 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 268 370 morts et 11 122 429 cas, le Mexique avec 191 789 morts (2 137 884 cas), l’Inde avec 158 063 morts (11 262 707 cas), et le Royaume-Uni avec 124 797 morts (4 228 998 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la République tchèque est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 209 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Belgique (193), la Slovénie (188), le Royaume-Uni (184) et le Monténégro (174).

L’Europe totalisait mercredi à 6 h 882 292 décès pour 39 020 059 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 703 857 décès (22 254 356 cas), les États-Unis et le Canada 549 994 décès (29 988 658 cas), l’Asie 260 753 décès (16 441 345 cas), le Moyen-Orient 106 872 décès (5 789 960 cas), l’Afrique 106 436 décès (3 984 524 cas), et l’Océanie 958 décès (32 952 cas).  

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées.  

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie dans le monde

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Vaccins supplémentaires pour l’UE

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé un accord avec le laboratoire BioNTech-Pfizer pour la fourniture en mars aux pays de l’UE de quatre millions de doses supplémentaires de son vaccin.

La Commission table sur une montée en puissance des livraisons de vaccins au deuxième trimestre, avec 300 millions de doses, selon des estimations de Mme von der Leyen dévoilées dans la presse allemande lundi. Trois vaccins ont déjà été approuvés par l’UE et celui de Johnson & Johnson devrait recevoir courant mars le feu vert de Bruxelles.

Les pays baltes pour une redistribution

Les trois pays baltes ont demandé à la Commission européenne que le système de distribution de vaccins anti-COVID-19 soit basé sur le besoin des États, et non sur l’importance de leur population.

La Lituanie, la Lettonie et l’Estonie avaient été épargnées lors de la première vague de la pandémie, mais ont été touchées de plein fouet au cours des dernières semaines.

Record de cas en Pologne

Un record de cas de contamination au coronavirus pour 2021 vient d’être enregistré en Pologne avec 17 260 cas en 24 heures et 398 morts, a annoncé le ministère de la Santé.

Londres veut baisser la taxe sur les vols intérieurs

Le gouvernement britannique veut réduire la taxe sur les billets d’avion pour les vols intérieurs, pour accompagner la reprise attendue du transport aérien après la pandémie.

Vers un retour à l’école en avril à LA

Des centaines de milliers d’écoliers de Los Angeles pourraient retourner en classe le mois prochain, presque un an après le passage aux cours virtuels aux États-Unis pour cause de pandémie de coronavirus.

Le deuxième plus grand district scolaire des États-Unis est à la traîne dans le processus de reprise des cours. Les écoles maternelles et élémentaires devraient rouvrir mi-avril, selon un accord de principe entre le district et un syndicat d’enseignants. Les collèges et lycées devraient suivre fin avril.

Deuxième confinement à l’île Maurice

L’île Maurice a entamé un confinement national jusqu’au 25 mars, pour la deuxième fois depuis l’apparition de la COVID-19 dans l’archipel de l’Océan indien il y a un an.

Des renforts à Wallis et Futuna

Le gouvernement français a annoncé l’envoi de renforts sanitaires, dont 50 soignants, pour aider le petit archipel de Wallis et Futuna, dans le Pacifique, à faire face à ses premiers cas de COVID-19, découverts depuis samedi.

Un confinement strict de deux semaines a été décrété mardi sur l’archipel, où 48 personnes ont été déclarées positives depuis cinq jours.

Festivals annulés en Allemagne et en Suisse

Sept festivals en plein air de musique qui devaient se tenir cet été en Allemagne et en Suisse sont annulés en raison de la pandémie de COVID-19, a annoncé leur organisateur, Eventim.

Il s’agit des festivals Deichbrand, Hurricane, Southside, Rock am Ring, Rock im Park, SonneMondSterne (en Allemagne), et Greenfield (Suisse).

Plus de 2,6 millions de morts

La pandémie a fait au moins 2,6 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 6 h.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 527 699 décès, suivis par le Brésil (268 370), le Mexique (191 789), l’Inde (158 063) et le Royaume-Uni (124 797).

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités sanitaires sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques, sont globalement sous-évalués.