(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1 263 890 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 7 h.  

Agence France-Presse

Plus de 50 907 770 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 33 121 400 sont aujourd’hui considérés comme guéris.  

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.  

Sur la journée de lundi, 6867 nouveaux décès et 465 514 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont la France avec 548 nouveaux morts, l’Espagne (512 décès recensés depuis le dernier bilan communiqué vendredi) et les États-Unis (489).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 238 251 décès pour 10 110 552 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.  

Au moins 3 928 845 personnes ont été déclarées guéries. Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 162 628 morts et 5 675 032 cas, l’Inde avec 127 059 morts (8 591 730 cas), le Mexique avec 95 255 morts (972 785 cas), et le Royaume-Uni avec 49 063 morts (1 213 363 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 114 décès pour 100 000 habitants, suivi par le Pérou (106), l’Espagne (84), le Brésil (77).  

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 86 267 cas (22 nouveaux entre lundi et mardi), dont 4634 décès et 81 187 guérisons.  

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient, mardi à 7 h, 413 838 décès pour 11 673 023 cas, l’Europe 311 035 décès (13 031 112 cas), les États-Unis et le Canada 248 791 décès (10 375 229 cas), l’Asie 178 001 décès (11 126 994 cas), le Moyen-Orient 65 666 décès (2 777 847 cas), l’Afrique 45 618 décès (1 893 627 cas), et l’Océanie 941 décès (29 947 cas).  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Premières vaccinations avant fin 2020 ?

L’annonce d’un vaccin à 90 % efficace contre la COVID-19, développé par l’Américain Pfizer et l’Allemand BioNTtech, continue de susciter un immense espoir.

L’OMS salue « une innovation et une collaboration scientifique sans précédent ».

Les Américains qui ont précommandé 100 millions de doses, affirment que les vaccinations pourraient commencer avant la fin de l’année et les Européens, qui ont préacheté 200 millions de doses et négocient pour 100 millions d’autres, espèrent pouvoir en disposer début 2021.

Il y a actuellement 259 candidats vaccins à l’étude, selon la London School of Hygiene and Tropical Medicine. Les tests de phase 3 du vaccin chinois CoronaVac ont été suspendus au Brésil après « un incident grave » chez un volontaire.

Confinements et couvre-feux en Europe

La plupart des pays européens, où plus de 13 millions de cas ont été enregistrés, sont soumis à divers niveaux de confinement ou de couvre-feu.

Le Portugal, en état d’urgence sanitaire depuis lundi, a instauré un couvre-feu dans la majeure partie du pays, tout comme en Roumanie et en Hongrie où celui-ci est étendu.

En France, la deuxième vague progresse moins vite, notamment en région parisienne, dix jours après le reconfinement. En Italie, la situation épidémique est « largement hors de contrôle » selon des médecins qui réclament un confinement total.

Plus de 1,2 million de morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1 263 890 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de son apparition fin décembre, selon un bilan de l’AFP à partir de sources officielles mardi à 7 h.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 238 251 décès pour 10 110 552 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil (162 628 morts), l’Inde (127 059 morts), le Mexique (95 255 morts) et le Royaume-Uni (49 063 morts).

Saëb Erakat emporté par le Covid

Le secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat, est mort mardi du nouveau coronavirus à l’âge de 65 ans. Il était atteint de fibrose pulmonaire et greffé du poumon. Son transfert dans un hôpital de Jérusalem avait suscité des critiques.

9 % de chômage en France

Le taux de chômage a bondi au troisième trimestre en France pour s’établir à 9 %, soit 2,7 millions de chômeurs.

Le premier ministre Jean Castex tiendra une conférence de presse jeudi pendant laquelle il ne devrait pas annoncer de la réouverture tant demandée par les petits commerces.

La Nouvelle-Calédonie résiste

La Nouvelle-Calédonie poursuit jusqu’au 31 juillet 2021 la limitation drastique de sa desserte aérienne internationale pour se protéger du coronavirus qui ne circule pas dans l’archipel.

« Nous sommes un petit village de Gaulois qui résiste. Tout autour de nous, le monde connaît une recrudescence du virus ; nous avons donc la responsabilité de maintenir la Nouvelle-Calédonie dans cette situation favorable », avait expliqué en septembre le président du gouvernement collégial.