(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1 182 840 morts dans le monde et plus de 45 millions de cas ont été enregistrés depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi à 7 h.

Agence France-Presse

Plus de 45 105 670 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 30 209 500 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de jeudi, 7040 nouveaux décès et 547 647 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.  

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1021 nouveaux morts, l’Inde (563) et le Brésil (513).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 228 675 décès pour 8 947 830 cas recensés, selon le comptage de l’Université Johns Hopkins. Au moins 3 554 336 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 158 969 morts et 5 494 376 cas, l’Inde avec 121 090 morts (8 088 833 cas), le Mexique avec 90 773 morts (912 811 cas), et le Royaume-Uni avec 45 955 morts (965 340 cas).  

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 104 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Belgique (98), l’Espagne (76), le Brésil (75).  

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 85 940 cas (25 nouveaux entre jeudi et vendredi), dont 4634 décès (0 nouveau) et 80 967 guérisons.

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient vendredi à 7 h 398 833 décès pour 11 196 651 cas, l’Europe 273 520 décès (9 960 585 cas), les États-Unis et le Canada 238 743 décès (9 175 573 cas), l’Asie 169 367 décès (10 450 387 cas), le Moyen-Orient 59 022 décès (2 526 744 cas), l’Afrique 42 334 décès (1 761 303 cas), et l’Océanie 1021 décès (34 435 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

La France au ralenti

La France a vécu un vendredi au ralenti avec l’entrée en vigueur d’un nouveau confinement, même si ses modalités sont nettement moins drastiques que celles du précédent, au printemps.

Écoles, collèges et lycées rouvriront lundi après les vacances de la Toussaint, on pourra rendre visite aux résidents des maisons de retraite et le travail pourra continuer, à distance dès que cela est possible.

Belgique : « confinement plus sévère »

La Belgique, pays au monde où le coronavirus circule le plus, a décidé un « confinement plus sévère ». Les mesures incluent notamment à partir de lundi la fermeture des commerces « non essentiels » et l’obligation du télétravail pour les entreprises où il est possible. Il n’y a en revanche pas de restriction des déplacements.

Angleterre : strictes restrictions

Près de 11 millions d’habitants en Angleterre, soit un cinquième de la population, seront soumis aux restrictions locales les plus strictes, avec l’annonce d’un durcissement dans plusieurs régions dans les jours à venir.

L’UE fait marche arrière sur son aide

L’UE a fait marche arrière sur le financement des transferts de patients hospitalisés d’un pays à l’autre, précisant que la somme de 220 millions d’euros annoncée la veille n’était pas nouvelle et que seulement 20 millions, sur ce montant, y étaient dédiés.

Réunion d’experts sur l’origine du virus

La mission internationale chargée de déterminer l’origine du coronavirus s’est réunie pour la première fois, mais de façon virtuelle, avec les experts chinois, a indiqué le chef de l’Organisation mondiale de la santé.

L’UE veut réformer l’OMS

Les États membres de l’UE se sont accordés pour demander une réforme en profondeur de l’OMS, visant à la rendre « plus puissante » et à ce qu’elle puisse mener des enquêtes « indépendantes ».

Transmission à l’intérieur d’une famille

Les gens qui contractent la COVID-19 infectent environ la moitié des membres de leur famille qui habitent avec eux, et les adultes semblent plus contagieux que les enfants, selon une étude des autorités sanitaires américaines.

Une variante du coronavirus

Des chercheurs ont apporté un nouvel éclairage sur la propagation de l’épidémie en décrivant l’émergence d’une variante du coronavirus SARS-CoV-2, détectée pour la première fois en Espagne et aux Pays-Bas cet été, avant de se répandre dans toute l’Europe ces derniers mois.

Suspension d’un essai de traitement

La société de biotechnologie américaine Regeneron a annoncé la suspension de l’essai clinique de son cocktail d’anticorps de synthèse sur des malades hospitalisés requérant de l’oxygène à haut débit, mais non intubés.