(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1 175 992 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 7 h.

Agence France-Presse

Plus de 44 561 260 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 29 949 000 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de mercredi, 6979 nouveaux décès et 479 389 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1000 nouveaux morts, l’Inde (517) et le Brésil (510).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 227 701 décès pour 8 859 300 cas recensés, selon le comptage de l’Université John-Hopkins. Au moins 3 518 140 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 158 456 morts et 5 468 270 cas, l’Inde avec 120 527 morts (8 040 203 cas), le Mexique avec 90 309 morts (906 863 cas), et le Royaume-Uni avec 45 675 morts (942 275 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 104 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Belgique (96), l’Espagne (76), le Brésil (75).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 85 915 cas (47 nouveaux entre mercredi et jeudi), dont 4634 décès et 80 943 guérisons.

En Océanie, les Îles Marshall, un des derniers pays qui étaient officiellement encore préservés face à la pandémie, ont recensé leurs deux premiers cas de COVID-19, a annoncé mercredi le gouvernement de l’archipel.

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient jeudi à 7 h 397 054 décès pour 11 127 158 cas, l’Europe 270 927 décès (9 672 097 cas), les États-Unis et le Canada 237 733 décès (9 084 886 cas), l’Asie 168 592 décès (10 387 612 cas), le Moyen-Orient 58 516 décès (2 504 992 cas), l’Afrique 42 149 décès (1 750 186 cas), et l’Océanie 1021 décès (34 332 cas).  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

La France se reconfine

Le président français Emmanuel Macron a annoncé le reconfinement de la France à partir de vendredi et au moins jusqu’au 1er décembre, alors que le rythme des contaminations monte en flèche dans le pays.

Contrairement au confinement du printemps dernier, les écoles resteront ouvertes et les maisons de retraite pourront continuer à recevoir des visites, grâce à des protocoles sanitaires renforcés. Le port du masque devient obligatoire dès l’école primaire.

Le gouvernement compte débloquer 20 milliards d’euros supplémentaires pour soutenir l’économie pendant cette période.

La capitale sri lankaise aussi

Les 5,5 millions d’habitants de Colombo, la capitale du Sri Lanka, et de deux districts adjacents seront confinés de vendredi à dimanche.

L’île fait face à une recrudescence des infections depuis trois semaines après la découverte début octobre d’un foyer dans une usine où plus d’un millier de travailleurs ont été déclarés positifs. L’usine fabriquait jusqu’en août des masques chirurgicaux pour les États-Unis.

La Tunisie sous couvre-feu

Les autorités tunisiennes décrètent un couvre-feu nocturne national, la fermeture des écoles et l’interdiction des déplacements entre les régions.

« Mensonges et désinformation »

« Les mensonges et la désinformation, le complot et la haine n’altèrent pas seulement le débat démocratique, mais aussi la lutte contre le virus », a estimé jeudi la chancelière allemande Angela Merkel, au lendemain de l’annonce de la fermeture de tous les restaurants, bars, cafés et établissements de loisirs et de sport en novembre.

Ces mesures ont été accueillies avec véhémence par les députés du parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD).

Les Îles Marshall plus épargnées

Les Îles Marshall, un des derniers pays qui étaient encore préservés face à la pandémie, ont officiellement recensé leurs deux premiers cas de coronavirus, deux employés de la garnison américaine de l’atoll de Kwajalein testés positifs au coronavirus après leur arrivée dans cet archipel du Pacifique en provenance d’Hawaii.

Les îles et territoires de Kiribati, Micronésie, Nauru, Palaos, Samoa, Tonga, Tuvalu et Vanuatu sont les derniers vraisemblablement épargnés par le coronavirus.