(Genève) L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé dimanche avoir enregistré samedi un nouveau record mondial de contaminations au coronavirus pour la troisième journée consécutive.

Agence France-Presse

Selon les statistiques mondiales de l’OMS, 465 319 cas ont été confirmés samedi, contre 449 720 vendredi et 437 247 jeudi.

Ce chiffre à lui seul ne donne cependant pas une idée exacte de l’état de la pandémie puisqu’il peut être influencé par la multiplication de tests.

L’hémisphère Nord se trouve à un « moment critique » de la pandémie de COVID-19, a averti vendredi le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, jugeant qu’un trop grand nombre de pays enregistrent une progression exponentielle des cas.

« Nous sommes à un moment critique de la pandémie, en particulier dans l’hémisphère Nord », selon lui.

« Un trop grand nombre de pays connaissent une augmentation exponentielle des cas de COVID-19 et cela conduit maintenant à ce que les hôpitaux et les unités de soins intensifs soient proches ou aient dépassé leurs limites de capacité et nous ne sommes qu’en octobre », a-t-il ajouté.

Il a estimé que « les prochains mois vont être très difficiles » alors que « certains pays se trouvent sur une voie dangereuse ».