(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1 018 634 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 7 h.

Agence France-Presse

Plus de 34 041 560 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 23 506 700 sont aujourd’hui considérés comme guéris.  

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de mercredi, 6206 nouveaux décès et 304 965 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l’Inde avec 1181 nouveaux morts, le Brésil (1031) et les États-Unis (964).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 206 959 décès pour 7 233 946 cas recensés, selon le comptage de l’Université Johns Hopkins. Au moins 2 840 688 personnes ont été déclarées guéries.  

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 143 952 morts pour 4 810 935 cas, l’Inde avec 98 678 morts (6 312 584 cas), le Mexique avec 77 646 morts (743 216 cas), et le Royaume-Uni avec 42 143 morts (453 264 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 98 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Belgique (86), la Bolivie (68), l’Espagne (68), et le Brésil (68).  

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 85 414 cas (11 nouveaux entre mercredi et jeudi), dont 4634 décès (0 nouveau), et 80 594 guérisons.  

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient jeudi à 7 h 347 352 décès pour 9 396 131 cas, l’Europe 232 787 décès (5 507 924 cas), les États-Unis et le Canada 216 291 décès (7 392 371 cas), l’Asie 139 461 décès (8 232 962 cas), le Moyen-Orient 45 908 décès (1 996 984 cas), l’Afrique 35 862 décès (1 483 481 cas), et l’Océanie 973 décès (31 712 cas).  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Bouclage de Madrid

Un décret du ministère espagnol de la Santé publié jeudi étend à Madrid les mesures déjà en vigueur depuis une semaine dans les zones de la région les plus touchées par le virus et interdit aux habitants de la capitale d’entrer ou de sortir de la ville sauf notamment pour aller travailler, chez le médecin ou emmener les enfants à l’école.

Malgré le refus de Madrid et d’autres régions, ces mesures sont obligatoires dans les 48 heures selon le décret.

Canada : frontières toujours fermées

Le Canada prolonge jusqu’à fin octobre la fermeture de ses frontières aux étrangers en provenance de pays autres que les États-Unis, à l’exception de ceux dont la présence sur son territoire est jugée essentielle, a annoncé le gouvernement.

Assouplissement ailleurs

Le Pérou rouvrira lundi son transport aérien international après environ trois mois d’interruption, en reprenant les liaisons avec sept pays latino-américains.

Tous les voyageurs africains peuvent dès ce jeudi de nouveau voyager en Afrique du Sud, ainsi que ceux venant de pays jugés à risque « faible ou moyen » en termes d’infections.

À La Havane, le couvre-feu nocturne en vigueur depuis un mois a été levé et l’activité va pouvoir être relancée, sans recevoir pour le moment de touristes étrangers.

Zone euro : chômage en hausse

Le chômage a progressé en août dans la zone euro, pour le cinquième mois consécutif dans le contexte de crise sanitaire, touchant 8,1 % de la population active, a annoncé l’Office européen des statistiques.

Licenciements aux États-Unis

Faute d’un accord de dernière minute au Congrès, les compagnies aériennes fragilisées par la pandémie vont commencer jeudi à licencier des dizaines de milliers de personnes aux États-Unis.

Les grandes sociétés du secteur s’étaient engagées au printemps à ne licencier personne jusqu’au 30 septembre, en échange de subventions d’un montant total de 25 milliards de dollars.

American Airlines a été la première à confirmer mercredi soir qu’elle allait débuter « le difficile processus » de mise au chômage technique de 19 000 de ses employés. United Airlines a annoncé un peu plus tard le licenciement de 13 432 salariés.

Boom du commerce électronique

À la faveur du confinement, l’Amérique latine assiste à un boom du commerce électronique. Plus de 10 millions de Latino-Américains qui n’avaient jamais fait d’achats en ligne le font désormais régulièrement, selon la société de conseil KPMG.

Rugby : neuf cas positifs au Racing 92

Le club de rugby du Racing 92, qualifié pour la finale de Coupe d’Europe, a mené des tests à la COVID-19 qui ont révélé neuf cas positifs dans son groupe.

Le match entre La Rochelle et le club francilien, prévu samedi pour la 3e journée du Top 14, a été reporté « à une date ultérieure ».