(Erevan) Vingt-sept soldats séparatistes de la région caucasienne du Nagorny Karabakh ont été tués lundi dans les combats avec l’Azerbaïdjan, a annoncé le ministère de la Défense de cette province soutenue par l’Arménie.

Agence France-Presse

Il a ainsi revu le bilan à la baisse après avoir, dans un premier temps, annoncé que 28 militaires étaient « morts au combat » lundi.  

Au total depuis dimanche, ce sont donc 58 soldats du Karabakh qui ont perdu la vie.

Bakou a fait état de sept civils tués, dont les six membres d’une famille azerbaïdjanaise, et le Karabakh de deux civils ayant péri.

L’Azerbaïdjan n’a donné aucune information sur ses pertes militaires.

Au total, au moins 67 personnes-civils et militaires des deux camps-ont été tuées.

Le bilan réel pourrait être bien plus lourd, les deux camps affirmant chacun avoir tué des centaines de militaires de la partie adverse.

Les autorités du Karabakh ont diffusé des vidéos de corps d’hommes en uniforme, le visage flouté, présentés comme des soldats azerbaïdjanais tués au combat.