(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a contaminé officiellement plus de 31,6 millions de personnes dans le monde, dont plus de 5 millions en Europe, depuis l’apparition des premiers cas en Chine en décembre, selon un bilan réalisé par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 7 h.

Agence France-Presse

La pandémie de COVID-19 a fait au moins 971 677 morts dans le monde et 21 641 500 personnes sont aujourd’hui considérées comme guéries.

En Europe,  5 000 421 cas ont été recensés pour 227 130 décès, dont plus de la moitié en Russie (1 122 241 infections, 19 799 morts), en Espagne (682 267, 30 904), en France (502 541, 31 416) et au Royaume-Uni (403 551, 41 825).

Plus de 380 000 nouveaux cas y ont été déclarés ces sept derniers jours, soit le plus grand nombre d’infections recensées en une semaine dans la région depuis le début de la pandémie.  La hausse des contaminations détectée s’explique en partie par la forte augmentation du nombre de tests réalisés dans un certain nombre de pays d’Europe, comme en France où plus d’un million de tests sont réalisés chaque semaine.

Malgré cette augmentation, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restent probablement non détectés.

La région est la 4e zone la plus touchée dans le monde en nombre de cas déclarés, derrière l’Amérique latine et les Caraïbes (8 870 807 cas, dont 327 821 décès), l’Asie (7 467 107, 128 442),  les États-Unis et le Canada (7 043 878, 210 087), mais devant le Moyen-Orient (1 840 080,  42 933), l’Afrique (1 423 382,  34 332) et l’Océanie (31 260 932).

Sur la journée de mardi, 5916 nouveaux décès et 309 117 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l’Inde avec 1085 nouveaux morts, les États-Unis (838) et le Brésil (836).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 200 818 décès pour 6 897 495 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Au moins 2 646 959 personnes ont été déclarées guéries. Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 138 108 morts pour 4 591 604 cas, l’Inde avec 90 020 morts (5 646 010 cas), le Mexique avec 74 348 morts (705 263 cas), et le Royaume-Uni avec 41 825 morts (403 551 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 96 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Belgique (86), l’Espagne (66), la Bolivie (66), et le Brésil (65).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 85 307 cas (10 nouveaux entre mardi et mercredi), dont 4634 décès et 80 505 guérisons. Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 heures peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

ONU : Chine et États-Unis s’affrontent à distance

Dans une vidéo enregistrée, le président américain Donald Trump a accusé Pékin d’avoir laissé le « virus chinois » -formule qui suscite l’ire de la puissance rivale- « infecter le monde », lors de l’Assemblée générale de l’ONU qui se tient en mode virtuel en raison de la crise sanitaire.

L’ambassadeur de la Chine à l’ONU, Zhang Jun, a rejeté des « accusations infondées ». « Si quelqu’un doit être tenu pour responsable, ce sont les États-Unis pour avoir perdu tant de vies avec leur attitude irresponsable », a-t-il déclaré à des médias, alors que le bilan de la maladie a atteint mardi les 200 000 morts dans ce pays.

Plus de 971 000 morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 971 677 morts dans le monde depuis l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 7 h.

Plus de 31,6 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués.

Après les États-Unis, pays le plus endeuillé avec 200 818 morts, viennent le Brésil avec 138 108 morts, l’Inde (90 020), le Mexique (74 348) et le Royaume-Uni (41 825).

Plus de 5 millions de cas confirmés en Europe

La pandémie du nouveau coronavirus a contaminé plus de 5 millions de personnes en Europe depuis l’apparition des premiers cas en Chine en décembre, selon un bilan réalisé par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 7 h.

La croissance s’effondre en Espagne

L’Espagne a vu son Produit intérieur brut (PIB) reculer de 17,8 % au deuxième trimestre par rapport au précédent, un effondrement de la croissance provoqué par le confinement destiné à freiner la pandémie.

Pas de rigueur budgétaire en Allemagne

Le gouvernement allemand a adopté mercredi la suspension de ses règles constitutionnelles de discipline budgétaire pour 2021, et va devoir emprunter pour la seconde année consécutive, face à l’impact continu de la pandémie de COVID-19 sur ses finances.

Vers un assouplissement au Japon

Le Japon envisage d’assouplir à partir d’octobre les restrictions d’entrée sur son territoire liées à la pandémie, en autorisant l’accès des ressortissants étrangers pour un séjour supérieur à trois mois, ont rapporté mercredi des médias nippons. Les touristes seraient exclus de ce dispositif et le nombre d’entrées quotidiennes serait limité à 1000.

Le Japon interdit actuellement l’entrée aux voyageurs en provenance de 159 pays, et n’accepte que sous de strictes conditions le retour de ses résidents étrangers en provenance de ces pays depuis début septembre. Il autorise l’arrivée de voyageurs d’affaires en provenance de sept pays et territoires (dont la Thaïlande, le Vietnam et Taïwan).

Essai clinique positif

Le groupe nippon Fujifilm a annoncé mercredi que son médicament Avigan, déjà autorisé pour des formes de grippe sévère, avait permis une réduction « statistiquement significative » du temps de guérison de patients atteints du nouveau coronavirus, lors d’un essai clinique mené au Japon.

Rugby : Qantas cesse de commanditer les Wallabies

Frappée par la crise sanitaire qui a causé une énorme perte annuelle, la compagnie aérienne australienne Qantas a annoncé mercredi qu’elle allait cesser de parrainer l’équipe des Wallabies, mettant fin à trente ans de partenariat.

Réunion du Commonwealth reportée

La prochaine réunion des chefs de gouvernement des 54 pays du Commonwealth, initialement prévue en juin et reportée en raison de la pandémie, se déroulera en juin 2021 au Rwanda.