(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 770 429 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 7 h.

Agence France-Presse

Plus de 21 719 870 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 13 399 500 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de dimanche, 4222 nouveaux décès et 225 457 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l’Inde avec 941 nouveaux morts, le Brésil (620) et les États-Unis (596).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 170 052 décès pour 5 404 115 cas recensés, selon le comptage de l’Université Johns Hopkins. Au moins 1 833 067 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 107 852 morts pour 3 340 197 cas, le Mexique avec 56 757 morts (522 162 cas), l’Inde avec 50 921 morts (2 647 663 cas), et le Royaume-Uni avec 41 366 morts (318 484 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 86 décès pour 100 000 habitants, suivi par le Pérou (80), l’Espagne (61), le Royaume-Uni (61), et l’Italie (59).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 84 849 cas (22 nouveaux entre dimanche et lundi), dont 4634 décès et 79 603 guérisons.

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient, lundi à 7 h, 241 679 décès pour 6 176 016 cas, l’Europe 210 592 décès (3 526 872 cas), les États-Unis et le Canada 179 115 décès (5 526 154 cas), l’Asie 80 568 décès (4 013 085 cas), le Moyen-Orient 32 393 décès (1 331 036 cas), l’Afrique 25 628 décès (1 120 910 cas), et l’Océanie 454 décès (25 798 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Chute historique du PIB nippon au 2e trimestre

Le PIB du Japon s’est effondré de 7,8 % entre avril et juin par rapport au trimestre précédent sous l’impact de la pandémie, un plongeon historique marquant un troisième trimestre d’affilée de contraction pour la troisième économie du monde.

Report des élections en Nouvelle-Zélande

Les élections législatives en Nouvelle-Zélande sont reportées de quatre semaines en raison d’un retour de la pandémie de coronavirus, a annoncé lundi la première ministre Jacinda Ardern.

Les élections, qui devaient avoir lieu le 19 septembre, sont reportées au 17 octobre.

Plus de 770 000 morts

La pandémie a fait au moins 770 429 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi lundi à 7 h par l’AFP à partir de sources officielles.

Plus de 21,7 millions de cas ont été comptabilisés, dont près de 13,4 millions ont été guéris.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 170 052 décès. Suivent le Brésil avec 107 852 morts, le Mexique (56 757), l’Inde (50 921) et le Royaume-Uni (41 366).

Restrictions étendues en Espagne

La fermeture des discothèques et l’interdiction de fumer dans la rue ont été étendues lundi à de nouvelles régions d’Espagne pour freiner le rebond de contaminations au nouveau coronavirus, au lendemain d’une manifestation d’opposants à ces restrictions.

L’Andalousie (sud), la Castille-et-León (centre), la Galice et la Cantabrie (nord) ont pris officiellement lundi ces mesures, déjà en vigueur depuis dimanche dans la Rioja (nord) et la région de Murcie (sud-est), soit six régions sur les 17 que compte l’Espagne.

Hôpitaux saturés à Beyrouth

Les hôpitaux de Beyrouth sont quasiment saturés face à l’afflux de patients atteints du nouveau coronavirus et le Liban est « au bord du gouffre » après l’explosion dévastatrice dans la capitale libanaise, a assuré lundi le ministre démissionnaire de la Santé Hamad Hassan.

Ces dernières semaines, le Liban a connu une hausse des infections : le pays a enregistré dimanche un record de contaminations avec 439 nouveaux malades, portant le nombre total de cas de COVID-19 à 8881 depuis le début de l’épidémie au Liban fin février, dont 103 décès.

Fidèles en quarantaine à Séoul

Des milliers de membres d’une église protestante de Séoul ont été placés en quarantaine, ont annoncé lundi les autorités sud-coréennes après l’apparition de foyers de contamination à la COVID-19 liés à des communautés religieuses.

Le plus grand foyer d’infection se situe au sein de l’église Sarang Jeil à Séoul, dirigée par un pasteur conservateur controversé qui est également une figure de proue des manifestations contre le président sud-coréen Moon Jae-in.

Des « sacrifices » pour la rentrée en Italie

L’Italie, qui tente d’enrayer un rebond de la pandémie de COVID-19, fera les « sacrifices » nécessaires pour assurer la rentrée scolaire mi-septembre, a affirmé le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, inquiet des contaminations en hausse parmi « les jeunes ».

Le ministre a ordonné la fermeture des discothèques et de tous les lieux de fête nocturne, imposant par ailleurs le port du masque le soir dans les lieux publics fréquentés.

Possible réinfection aux Philippines

Le ministre philippin de l’Intérieur Eduardo Ano a été testé positif au coronavirus cinq mois après avoir été diagnostiqué comme porteur de la maladie, ont annoncé lundi les autorités, qui tentent de déterminer s’il a été réinfecté.

Foire agricole annulée en France

La 74e foire agricole de Châlons-en-Champagne, deuxième foire agricole de France, a été annulée après le refus du préfet de la Marne d’accorder une dérogation de plus de 5000 participants par jour.