(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 549 701 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 7 h.  

Agence France-Presse

Plus de 12 066 880 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 6 431 400 sont aujourd’hui considérés comme guéris.  

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.  

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 132 309 décès pour 3 055 144 cas. Au moins 953 420 personnes ont été déclarées guéries.  

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 67 964 morts pour 1 713 160 cas, le Royaume-Uni avec 44 517 morts (286 979 cas), l’Italie avec 34 914 morts (242 149 cas), et le Mexique avec 32 796 morts (275 003 cas).  

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 83 581 cas (9 nouveaux entre mercredi et jeudi), dont 4634 décès (0 nouveau), et 78 590 guérisons.  

L’Europe, totalisait jeudi à 7 h, 201 080 décès pour 2 780 745 cas, les États-Unis et le Canada 141 077 décès (3 161 512 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 135 483 décès (3 108 263 cas), l’Asie 40 586 décès (1 611 883 cas), le Moyen-Orient 19 101 décès (869 766 cas), l’Afrique 12 239 décès (524 094 cas), et l’Océanie 135 décès (10 619 cas).  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

Le point sur la pandémie

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Plus de 12 millions de cas

La pandémie de COVID-19 a fait au moins 12 066 880 de cas d’infection (officiellement déclarés) et 549 701 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 7 h.

Après les États-Unis (132 309), les pays les plus touchés sont le Brésil (67 964), le Royaume-Uni (44 517), l’Italie (34 914) et le Mexique (32 796).

Australie : Melbourne se reconfine

La pandémie de coronavirus a obligé l’Australie - qui compte environ 9000 cas et 106 morts - à reconfiner jeudi les cinq millions d’habitants de Melbourne, la deuxième ville du pays, pour six semaines.

L’OMS lance un comité d’évaluation

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé le lancement d’un comité d’évaluation sur la gestion de la pandémie. Ce panel indépendant d’experts et son mandat seront élaborés en consultation avec les États membres. « Nous ne vaincrons pas la pandémie si nous sommes divisés », a mis en garde son directeur général.

Les transporteurs aériens mécontents

La réouverture des frontières extérieures des pays de l’UE se fait de manière « chaotique », ce qui « sape clairement » le redémarrage du secteur aérien après son arrêt forcé lié au nouveau coronavirus, ont dénoncé deux grosses organisations représentant les compagnies et les aéroports.

Airlines for Europe (A4e), qui regroupe 16 transporteurs aériens - dont Air France-KLM, IAG, Lufthansa, Ryanair ou EasyJet -, et ACI Europe, qui dit représenter plus de 500 aéroports dans 45 pays européens, ont partagé ce constat dans un communiqué commun.

La Grèce craint ses voisins

Les autorités grecques ont exprimé jeudi leur inquiétude face à l’augmentation des cas de COVID-19 dans les Balkans voisins, soulignant le risque de « cas importés » en raison de l’arrivée en Grèce de touristes par les frontières terrestres.

Le bilan dans le pays reste toujours particulièrement bas, avec moins de 50 cas repérés quotidiennement, mais plus de la moitié de ces cas proviennent des touristes.

Tensions en Serbie

Dix policiers ont été blessés dans les heurts, mercredi soir à Belgrade, entre manifestants furieux de la gestion par les autorités de la crise du coronavirus et la police, a annoncé le ministre de l’Intérieur.

Les manifestants reprochent aux autorités d’avoir favorisé une deuxième vague de l’épidémie en levant rapidement le confinement pour pouvoir organiser les élections du 21 juin largement remportées par le Parti serbe du progrès (SNS) du président Aleksandar Vucic.

Le port de Marseille touché

Le port de Marseille, premier de France, a subi de plein fouet l’épidémie de coronavirus avec une baisse de 15 % du trafic au premier semestre et un effondrement des croisières, mais compte maintenir ses investissements, ont annoncé ses dirigeants jeudi.

Tokyo dédommage les clubs du soir

La ville de Tokyo prévoit des primes financières pour inciter ses lieux de vie nocturnes à fermer temporairement afin de contrer la propagation du coronavirus, alors que le nombre quotidien de nouveaux cas dans la capitale japonaise a atteint jeudi un record.

Prudence dans les universités américaines

L’Ivy League, qui regroupe les universités les plus prestigieuses des États-Unis, a décidé de ne pas disputer de compétitions sportives jusqu’en 2021 à cause de la pandémie.