Richard Hétu

L'enquête de Mayer démontre que ces interrogateurs ont été formés sur le tas et qu'ils ont mis en pratique des techniques utilisées par le KGB et l'armée américaine à l'époque de la guerre du Vietnam. Ils ont également emprunté des méthodes en vigueur dans les prisons de l'Arabie saoudite, de la Jordanie et de l'Égypte. L'objectif était de déshumaniser les supects en les laissant nus pendant des jours dans des cages plongées dans le noir, en les privant de sommeil, en les soumettant à des variations de températures extrêmes, en les suspendant au plafond par les bras, en leur plongeant la tête dans l'eau pour simuler la noyade. Soumis à ces pratiques, des détenus ont tenté de se suicider en se cognant la tête contre les murs.

Et quels ont été les résultats du programme de la CIA? L'administration Bush soutient que ce programme a sauvé des vies. Le reportage de Mayer laisse entendre que les réponses données par les suspects, incluant Khalid Cheikh Mohamed, cerveau présumé des attentats du 11 septembre, ne sont pas fiables. Mohamed a notamment reconnu être l'auteur du meurtre du journaliste Daniel Pearl, ce dont plusieurs doutent.

Mayer appuie une partie de son enquête sur un rapport confidentiel de la Croix-Rouge selon lequel les responsables du programme de la CIA pourraient avoir commis des crimes sérieux. Selon la journaliste, certains interrogateurs ont d'ailleurs déjà retenu les services d'avocats.

(Illustration The New Yorker)