Barack Obama a remercié aujourd'hui les trois sénateurs républicains - Scott Brown (Massachusetts), Olympia Snowe (Maine) et Susan Collins (Maine) -, qui ont annoncé leur intention d'approuver la réforme de Wall Street voulue par la Maison-Blanche et les démocrates du Congrès. Grâce à eux, la majorité démocrate du Sénat possède désormais les 60 votes nécessaires à l'adoption cette semaine de la plus importante refonte de la réglementation financière depuis les années 1930.

Richard Hétu

On trouve notamment dans le texte de loi une mesure assurant un meilleur contrôle de l'immense marché des produits dérivés échangés de gré à gré, qui ont contribué à la dernière crise financière aux États-Unis. Je cite la déclaration du président :

«Trois sénateurs républicains ont mis de côté la politique et l'esprit partisan pour soutenir cette réforme, et je leur en suis reconnaissant. Ce que les membres des deux partis comprennent c'est que nous ne pouvons pas autoriser une crise financière comme celle qui vient d'avoir lieu, à se reproduire. J'encourage le Sénat à agir rapidement pour que je puisse promulguer cette loi la semaine prochaine.»

Le sénateur Brown n'a cependant pas reçu de félicitations de la part de l'animateur de radio conservateur Rush Limbaugh, qui l'a qualifié de «maillon faible» du Parti républicain au cours d'une diatribe dans le cadre de son émission d'aujourd'hui.

(Photo AP)