Décidément, Rush Limbaugh ne reculera devant rien pour ternir l'image de Barack Obama auprès de ses millions d'auditeurs, qu'il semble considérer comme de parfaits imbéciles. Dans la foulée de la décision du président de déployer 100 soldats américains en Ouganda pour «conseiller» les forces opposées aux rebelles de la LRA (Lord's Resistance Army), il a pris la défense de cette armée accusée de massacres de civils, de mutilations et d'enrôlements forcés d'enfant.

Richard Hétu

«Obama envahit l'Ouganda et cible des chrétiens», peut-on lire sur le site internet de l'animateur de radio conservateur, où se trouve la transcription de son émission de vendredi. On constate que Limbaugh a raconté à ses auditeurs que le «Lord» dans le nom de l'armée des rebelles faisait référence non pas à un homme mais au «Dieu» des chrétiens. Et Limbaugh d'ajouter :

«Ils (les rebelles) se battent contre les musulmans au Soudan. Et Obama a envoyé des soldats, des soldats américains, pour les chasser du champ de bataille, pour les tuer. C'est donc une nouvelle guerre pour éliminer les chrétiens au Soudan, en Ouganda.»

Dans son émission, Limbaugh a également laissé entendre que le président Obama «appuyait» la violence de musulmans contre les coptes d'Égypte. Et il a lui-même présenté les rebelles de la LRA comme des guerriers qui se battent contre l'oppression et la dictature, pour la paix et la sécurité. Se peut-il qu'il ne soit pas au courant des crimes de la LRA, dont on peut se faire une petite idée en regardant cet extrait d'un documentaire de PBS :