L'un a 82 ans, l'autre en a 78. Défiés par des candidats de leur propre parti, ils ont tous les deux survécu à des primaires à New York et dans l'Utah, deux des États qui ont tenu des scrutins aux États-Unis hier.

Richard Hétu

Charles Rangel, l'octogénaire, brigue un 22e mandat de deux ans à la Chambre des représentants. Malgré son âge avancé et de sérieux problèmes d'éthique qui lui ont fait perdre en 2010 son poste de président de la commission des Affaires fiscales, le politicien de Harlem a devancé tous ses challengers, remportant 45% des suffrages contre 40% pour son plus proche rival, Adriano Espaillat.

Son cadet de quatre ans, le sénateur républicain Orrin Hatch, brigue un sixième mandat de six ans. Il a facilement défait Dan Lijenquist, un candidat du Tea Party, lors d'une primaire tenue dans l'Utah, récoltant 66% des suffrages. Il faisait face à un adversaire dans une primaire républicaine pour la première fois depuis 1976.

Tout comme Rangel, Hatch est assuré d'être élu en novembre.

À noter que l'Utah a tenu hier la dernière primaire de la course à l'investiture républicain pour l'élection présidentielle. Mitt Romney a reçu 93% des suffrages exprimés.