Quelques heures avant le match épique entre le Canadien et les Bruins, un avion a survolé le ciel de Boston hier après-midi, traînant une bannière proclamant «Steve Lynch says : Go Habs Go and Go Canadian Dirty Oil!».

Richard Hétu

Qui est Steve Lynch? Élu à la Chambre des représentants au Massachusetts, ce politicien de 57 ans brigue l'investiture démocrate en vue d'une élection spéciale qui sera tenue le 25 juin pour combler le siège laissé vacant par John Kerry, l'ex-sénateur devenu secrétaire d'État américain.

Et qui a payé pour la pub aérienne? Il s'agit du milliardaire Tom Steyer, un partisan des énergies vertes, qui en veut à Lynch d'avoir appuyé le projet d'oléoduc Keystone XL, destiné à acheminer le pétrole issu des sables bitumineux canadiens jusqu'au Texas.

Lynch n'a pas été seul à condamner le coup de Steyer. Son adversaire démocrate, Ed Markey, qui siège également à la Chambre des représentants et mène dans les sondages, a également dénoncé l'intervention du financier new-yorkais. Markey et Lynch ont signé un pacte promettant de refuser toute aide ou contribution venant de l'extérieur du Massachusetts.

Lynch, soit dit en passant, nie être un fan des Habs. Le pauvre...