Lu dans cet article de Politico, cette déclaration d'un ancien conseiller de Barack Obama au sujet du suspense entourant la décision de Hillary Clinton sur une éventuelle course à la Maison-Blanche :

Publié le 21 mars 2014
Richard Hétu

«Étant donné que le camp Clinton a envoyé presque tous les signaux de fumée disant qu'elle sera dans la course, il ne reste que très peu d'oxygène pour d'autres démocrates qui voudraient mettre à l'essai un message ou bâtir une coalition. Et certains démocrates d'envergure qui pourraient se présenter passeront peut-être leur tour complètement parce qu'ils tiennent pour acquis qu'elle sera dans la course.»

Ce conseiller estime que cette situation désavantage les démocrates. Mais son point de vue ne fait pas l'unanimité. Selon des stratèges cités par Politico, en attendant de connaître les intentions de l'ex-secrétaire d'État, les autres démocrates intéressés à la présidence évitent de faire des gaffes, de prêter flanc aux critiques ou de dépenser inutilement l'argent de leurs donateurs...