La NBA, par la voix de son commissaire, Adam Silver, a imposé la sanction la plus sévère possible au propriétaire des Clippers de Los Angeles, Donald Sterling, ayant conclu qu'il avait bel et bien tenu les propos racistes qui lui étaient attribués. Elle l'a banni à vie de ses activités, lui a imposé une amende de 2,5 millions de dollars et tentera de le pousser à vendre son équipe.

Publié le 29 avr. 2014
Richard Hétu

Il n'est cependant pas clair à ce moment-ci que la NBA ait le pouvoir de forcer Sterling à se départir des Clippers, dont il a fait l'acquisition pour 12,7 millions de dollars il y a 34 ans.

Les Clippers valent aujourd'hui plusieurs centaines de millions de dollars.