Michael Gerson, ancien rédacteur de discours pour George W. Bush, est persuadé que Donald Trump va finir par frapper un mur et tomber dans les sondages.

Publié le 11 août 2015
Richard Hétu

Mais ce jour n'est pas encore arrivé, si l'on se fie à des sondages publiés aujourd'hui et qui donnent à l'homme d'affaires milliardaire l'avance sur ses adversaires républicains dans les deux premiers États qui tiendront des caucus et des primaires en 2016.

Autrement dit, le Donald semble avoir survécu à sa performance lors du débat de jeudi soir dernier à Cleveland et aux propos controversés qu'il a tenus par la suite au sujet de l'animatrice de Fox News Megyn Kelly.

Voici les résultats du sondage de l'Université Suffolk mené auprès d'électeurs républicains d'Iowa :

Trump : 16,6%

Scott Walker : 12%

Marco Rubio : 9,6%

Ben Carson : 9,4%

Ted Cruz : 7,6%

Carly Fiorina : 7,4%

Jeb Bush : 4,6%

John Kasich : 3,4%

Mike Huckabee : 2,4%

Rand Paul : 2,2%

Chris Christie : 1,8%

Bobby Jindal : 1,4%

Et voici les résultats du sondage Boston Herald/Franklin Pierce University mené au New Hampshire :

Trump : 18%

Bush :13%

Kasich : 12%

Cruz: 10%

Fiorian : 9%

Paul : 6%

Rubio : 4%

Carson : 4%

Christie : 3%

Perry : 1%

Graham : 1%

Jindal : 1%

D'autres sondages nationaux, moins fiables que ces deux-là, ont également laissé croire au cours des derniers jours que Trump a conservé ou augmenté son avance devant tous les candidats républicains à la présidence. Est-ce le teflon qui donne au Donald un teint orangé?