Le mot clic #BlackWomenAtWork est devenu viral hier après que l'animateur de Fox News Bill O'Reilly eut tenu des propos jugés racistes à l'endroit d'une représentante démocrate et que le porte-parole de la Maison-Blanche Sean Spicer eut témoigné de la condescendance envers une journaliste aguerrie.

Publié le 29 mars 2017
Richard Hétu

«Je n'ai pas entendu un mot de ce qu'elle disait, je regardais sa perruque à la James Brown», a déclaré O'Reilly lors de l'émission Fox & Friends qui venait de montrer un clip où Maxine Waters, représentante de Californie, mettait en cause le patriotisme des républicains.

«S'il vous plaît, arrêtez de secouer la tête», a pour sa part déclaré Spicer en répondant à une question d'April Ryan, correspondante à la Maison-Blanche pour American Urban Radio Networks, comme s'il s'adressait à une fillette de 8 ans (à parti de 2:36 de la vidéo ci-dessous).

Plusieurs femmes ont partagé des expériences personnelles ou témoigné leur solidarité avec Waters et Ryan sur les réseaux sociaux en utilisant le mot-clic #BlackWomenAtWork. En soirée, Hillary Clinton a pris la défense des deux femmes lors d'une intervention devant un groupe de professionnelles à San Francisco :

O'Reilly s'est excusé hier après-midi pour son commentaire sur Waters. Il n'en était pas à sa première controverse du genre. Et Fox News ne s'attaquait pas à Waters de façon jugée raciste pour la première fois. Un autre de ses animateurs, Eric Boiling, a déjà conseillé à la représentante de lâcher sa «pipe de crack» si elle ne voulait pas finir comme Whitney Houston.