Je parle de la décision du géant taïwanais de la haute technologie Foxconn d'investir 10 milliards pour construire une usine au Wisconsin, État du Midwest pour qui il s'agit également d'une bonne nouvelle.

Publié le 27 juill. 2017
Richard Hétu

La construction d'une usine qui fabriquera des écrans plats doit fournir à elle seule 3 000 emplois. Le gouverneur républicain du Wisconsin, Scott Walker, a pour sa part promis 13 000 emplois pour l'ensemble du projet qui s'échelonnera sur plusieurs années. À noter que le secteur manufacturier à lui seul a ajouté 41 000 emplois au cours des six premiers mois de l'année.

L'usine sera construite dans la circonscription du président de la Chambre des représentants Paul Ryan.

En annonçant la bonne nouvelle, Trump a déclaré hier que Foxconn, qui fabrique entre autres des téléphones pour Apple, n'aurait pas décidé de procéder à cet investissement aux États-Unis s'il n'avait pas été élu.

Foxconn n'en est cependant pas à sa première annonce du genre. Le géant a déjà promis de construire une usine en Pennsylvanie qui n'a jamais vu le jour, comme le rappelle le Washington Post dans cet article.

Mais, jusqu'à preuve du contraire, la nouvelle de son projet au Wisconsin est bonne pour Trump et son pays.