Le numéro un libyen Mouammar Kadhafi a appelé jeudi au jihad (guerre sainte) contre la Suisse qu'il a qualifiée de «mécréante» et d'«apostate» suite à l'interdiction de la construction des minarets dans la confédération.

Mis à jour le 25 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

«C'est contre la Suisse mécréante et apostate qui détruit les maisons d'Allah que le jihad doit être proclamé par tous les moyens», a déclaré le colonel Kadhafi dans un discours à Benghazi (est) à l'occasion de la fête du Mouloud qui commémore la naissance du Prophète Mahomet.

Pour le numéro un libyen, «le jihad contre la Suisse, contre le sionisme, contre l'agression étrangère (...) n'est pas du terrorisme».

«Tout musulman partout dans le monde qui traite avec la Suisse est un infidèle... (et est) contre l'islam, contre Mahomet, contre Dieu, contre le coran», a ajouté le colonel Kadhafi devant des milliers de personnes.

Les Suisses ont voté le 29 novembre à une large majorité de 57,5% l'interdiction des minarets à l'appel de la droite populiste, soulevant un tollé international.

Les relations entre la Suisse et la Libye se sont nettement détériorées à la suite de l'interpellation musclée en juillet 2008 à Genève d'un des fils du colonel Kadhafi, Hannibal, sur une plainte de deux domestiques l'accusant de mauvais traitements.