Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Barack Obama a estimé que le conflit en Afghanistan pourrait s'avérer plus difficile à gérer que le conflit irakien, après s'être rendu dans les deux pays, rapporte un magazine américain.

Mis à jour le 23 juill. 2008

M. Obama a déclaré dans une interview à Time Magazine que ses visites avaient renforcé ses convictions sur la politique à suivre dans ces deux pays.

«En Afghanistan, lorsque l'on considère le terrain et l'extrême pauvreté, on se rend compte de l'ampleur de la tâche que nous aurons là-bas», a-t-il dit.

«Cela ne fait que redoubler ma conviction, ou l'approfondir, que si nous voulons mettre fin (à ce conflit) nous allons être obligés d'y consacrer davantage de ressources», a-t-il dit dans l'interview publiée sur le site internet du magazine.

«Les deux problèmes (l'Irak et l'Afghanistan) sont très difficiles. Les deux situations sont très difficiles, mais je ne suis pas sûr qu'à long terme l'Afghanistan ne constitue pas (une tâche) plus difficile pour nous que l'Irak.»

S'il est élu en novembre 2008, le sénateur de l'Illinois a prévu de commencer à retirer les troupes américaines d'Irak dès sa prise de fonction en janvier 2009, et a dit espérer que la plupart des soldats américains auraient quitté le pays au bout de 16 mois.

Il a par ailleurs l'intention d'ajouter deux brigades de combat en Afghanistan où la violence des éléments insurgés et l'insécurité sont en forte augmentation.

M. Obama effectue actuellement une tournée en Irak, Afghanistan, Jordanie, Israël, Cisjordanie et Europe, destinée à convaincre les électeurs américains de sa crédibilité en matière de politique étrangère.