Le président irakien Jalal Talabani a rejeté mercredi une loi adoptée la veille par le Parlement sur l'organisation d'élections provinciales censées marquer une étape importante de la stabilisation du pays, ont déclaré ses services.

Mis à jour le 23 juill. 2008

«Le président n'accepte pas cette loi votée par 127 députés qui ne représentent même pas la moitié du Parlement» de 275 membres, précise un communiqué de la présidence.

«Le président est persuadé que le Conseil présidentiel n'adoptera pas non plus cette loi», ajoute le texte.

Le conseil de la présidence comprend le président Talabani, un Kurde, et deux vice-présidents, le chiite Adel Abdel Mahdi et le sunnite Tarek al-Hachemi.