ASSOCIATED PRESS

C'est en son absence pour raisons de santé, et après une audience à huis clos pour respecter sa vie privée, que Samy Naceri, vedette des films Taxi, a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Paris à dix mois d'emprisonnement ferme pour des faits de violences volontaires commis sur un jeune homme dans un restaurant parisien en septembre 2005.

«Je n'ai pas de commentaire à faire sur ce jugement. Je vais en parler avec M. Naceri et nous allons envisager ce qu'il convient de faire», a déclaré l'avocate de l'acteur français, Françoise Cotta. Elle a précisé que son client, qui a déjà commencé à purger deux autres condamnations, peut demander un aménagement de peine.

Par ailleurs, la victime dans ce dossier, un jeune homme qui se présentait comme styliste qui devait remettre des t-shirts à Samy Naceri dans le restaurant où a eu lieu l'agression, s'est désisté de sa constitution de partie civile. Me Cotta n'a pas souhaité dire s'il y avait eu un accord financier avec le jeune homme.

L'acteur a été condamné pour violences volontaires avec arme par destination avec incapacité totale de travail supérieure à huit jours, à la suite d'une altercation avec ce jeune homme dans la nuit du 17 septembre 2005. Lors de sa garde à vue, Samy Naceri a reconnu devant les enquêteurs avoir jeté un lourd objet en verre au visage de la victime.

Naceri avait été placé en détention provisoire à l'issue de sa mise en examen, et remis en liberté le 31 janvier 2006. Il a ensuite été condamné le 14 décembre 2006 par le tribunal de Nanterre, pour injures raciales envers des policiers, à six mois de prison ferme.

Pour les violences contre les portiers de la discothèque aixoise Le Mistral, commises dans la nuit du 3 janvier dernier, le héros de Taxi a été condamné le 16 février dernier à neuf mois de prison, dont trois mois ferme.

Pour les faits d'outrage contre deux agents qui le gardaient au centre hospitalier d'Aix-en-Provence, où il avait été transporté dans la nuit du 18 janvier à la suite d'une intoxication médicamenteuse, Samy Naceri a écopé d'un mois de prison ferme et de 5000 euros d'amende (7000 $ CAN).

L'acteur a été incarcéré à la suite des événements au Mistral et a commencé à purger ses peines avant de bénéficier le 25 avril d'une suspension de peine pour raisons de santé. Réincarcéré fin juillet, il a de nouveau vu sa peine suspendue début septembre pour pouvoir se soigner dans la région de Montpellier.

«Il est actuellement soigné. Nous espérons qu'il ira rapidement mieux et qu'il pourra retrouver son travail, sa famille et son fils», a souligné lundi Me Cotta.

(AP)