AGENCE FRANCE-PRESSE

Un des acteurs des plus populaires de sa génération en France, Bernard Giraudeau, également réalisateur et écrivain à succès, est mort samedi à l'âge de 63 ans des suites d'un cancer, a annoncé son agent à l'AFP.

 


>>>Réagissez sur le blogue de notre journaliste Marc-André Lussier 


Le comédien, qui avait révélé en 2001 être atteint d'un cancer du rein qui s'était étendu aux poumons en 2006, est décédé dans un hôpital parisien.


   Les premiers hommages sont venus du monde politique: le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a salué un «grand comédien» et un «homme de coeur et de caractère», le président Nicolas Sarkozy, un «homme attachant et populaire aux multiples facettes artistiques».


   Comédien bourlingueur né à La Rochelle (ouest) en 1947, Bernard Giraudeau avait joué avec brio les séducteurs romantiques de comédie et les héros tragiques, avant de passer avec succès à la réalisation et à l'écriture.


   L'an dernier, il était cité dans un sondage comme l'un des sexagénaires préférés des Français.


   Fils de militaire, il s'était engagé à l'âge de 15 ans dans la Marine nationale avant d'exercer divers métiers puis de s'inscrire au conservatoire d'art dramatique de Paris, où il obtint un premier prix de comédie classique et moderne (1974).


   Un des acteurs les plus populaires des années 1980, il avait joué dans nombre de comédies françaises (Et la tendresse bordel! en 1977, ou Papy fait de la résistance en 1983) mais s'était aussi illustré dans d'autres genres tels que le mélodrame avec Passion d'amour de l'Italien Ettore Scola.

  
Acteur à la palette large, il avait été dirigé notamment par les réalisateurs français Claude Miller, Patrice Leconte, Olivier Assayas et François Ozon.


   Il a aussi signé deux films de fiction (L'autre en 1990 et Les caprices du fleuve en 1996) et des documentaires ainsi qu'une dizaine de romans et récits.


   Parlant sans tabou de sa maladie, il s'était notamment fait le porte-voix de La Maison du cancer, un site destiné à informer les malades sur la façon de vivre le cancer au quotidien. En mars, lors de la Semaine nationale de lutte contre le cancer, il avait évoqué les «dysfonctionnements croissants de l'hôpital».


   Longtemps compagnon de la comédienne Anny Duperey, Bernard Giraudeau a eu deux enfants avec elle, Gaël et l'actrice Sara.