ASSOCIATED PRESS

Charlie Sheen continue de vivre les répercussions de la nuit troublée qu'il a passée dans un hôtel de Manhattan, le mois dernier.

Capri Anderson, la femme retrouvée enfermée dans la salle de bain de la chambre d'hôtel de l'acteur, affirme avoir déposé une poursuite contre Sheen, qu'elle accuse de coups et de séquestration. Elle prévoit déposer un rapport criminel auprès de la police de New York.

En entrevue à l'émission Good Morning America, à ABC, lundi, l'actrice de films pour adultes a indiqué que Sheen a tenu des propos racistes, lui a lancé une lampe et l'a agrippée par la gorge au cours de la soirée.

L'acteur de 45 ans avait été brièvement hospitalisé après que les responsables de la sécurité de l'hôtel Plaza l'eurent trouvé désorienté et eurent constaté que le mobilier de sa chambre avait été brisé.

La vedette de Two and a Half Men avait volontairement suivi les autorités et s'était rendu à l'hôpital pour une évaluation psychiatrique. Il avait quitté l'établissement le même jour. Son agent, Stan Rosenfield, avait indiqué à ce moment que son client avait souffert d'effets secondaires après avoir pris des médicaments.

Capri Anderson a dit à l'animateur de Good Morning America, George Stephanopoulos, qu'elle avait été payée 3500 $ pour accompagner Sheen à un dîner, le 25 octobre. Elle a cependant nié les rumeurs voulant qu'elle s'attende à être payée pour avoir des relations sexuelles avec lui.

Elle a ajouté que Sheen est devenu de plus en plus turbulent au fur et à mesure que la soirée avançait. «Il est difficile pour moi de dire, comme c'était la première fois que je passais du temps avec lui, si ce comportement était normal pour lui», a-t-elle expliqué.

Après le restaurant, elle aurait accompagné un Sheen «plutôt ivre» à l'hôtel, où «il y a eu une certaine romance, si vous voulez». L'acteur serait cependant devenu de plus en plus agité et aurait tenu des propos racistes qu'Anderson n'a pas répétés. Elle a cependant précisé qu'il aurait reniflé «une poudre blanche».

Anderson a ajouté que lorsque Sheen a mis ses mains autour de son cou, elle a tenté de quitter les lieux, mais l'acteur lui aurait lancé une lampe et d'autres objets. Elle se serait alors enfermée dans la salle de bain, où elle aurait appelé un ami plutôt que la police.

Plus tard, Sheen aurait envoyé un message texte à la femme, lui offrant «une somme d'argent» non spécifiée contre son silence.

Par communiqué, l'avocat de Sheen, Me Yale Galanter, a nié les accusations d'Anderson, ajoutant que celle-ci «n'a jamais fait de déclarations à la police au sujet d'une mauvaise conduite de la part de M. Sheen le soir de l'incident, alors qu'elle aurait eu plusieurs occasions de le faire». Selon lui, les allégations sont «une tentative évidente de faire de l'argent grâce à la célébrité (de l'acteur)».