Les différents comités nationaux ont jusqu'à dimanche pour soumettre aux Oscars le titre du film qu'ils délégueront pour la catégorie du meilleur film en langue étrangère.

Marc-André Lussier LA PRESSE

À la lumière des candidats déjà soumis, on peut d'ores et déjà affirmer qu'en matière de cinéma international, le Festival de Cannes reste la grande référence, même si de sérieux candidats (le film mexicain Roma notamment) ont amorcé leur carrière ailleurs.

Une affaire de famille (Palme d'or, Japon), Dogman (prix d'interprétation, Italie), Cold War (prix de la mise en scène, Pologne), Capharnaüm (prix du jury, Liban), Border (prix Un certain regard, Suède) sont tous de la partie, de même que plusieurs des films de la sélection officielle: Yomedinne (Égypte), Burning (Corée du Sud), Le poirier sauvage (Turquie), Girl (Belgique), Rafiki (Kenya), et Donbass (Ukraine), entre autres.

Ironie du sort, le comité français a choisi La douleur, un film qui a été lancé à San Sebastián l'an dernier, plutôt qu'un des nombreux longs métrages français présentés sur la Croisette.

Il convient par ailleurs de souligner que le Chili, pays vainqueur l'an dernier grâce à A Fantastic Woman (Sebastián Lelio), envoie cette année dans la course And Suddenly the Dawn.

La particularité de ce film de Silvio Caiozzi? Il a remporté le Grand Prix des Amériques du Festival des films du monde de Montréal en 2017!