Source ID:; App Source:

Roman Polanski présente son documentaire sur Jackie Stewart

Roman Polanski et Jackie Stewart... (Photo: AFP)

Agrandir

Roman Polanski et Jackie Stewart

Photo: AFP

Agence France-Presse
Cannes

Week-end de champion, un documentaire romantique de Roman Polanski sur la victoire en 1971 de (Sir) Jackie Stewart au Grand Prix de Monaco de Formule 1, a été présenté mercredi soir au Festival de Cannes, lors d'une séance spéciale en présence de nombreux pilotes.

«Quand le laboratoire Technicolor de Londres m'a appelé il y a quelques années pour me demander si je voulais récupérer le négatif, je l'ai tout de suite remonté et rénové, puis j'ai ajouté une interview de Jackie Stewart», a raconté Polanski avant la projection de ce documentaire tourné en grande partie par lui-même, caméra 16 mm sur l'épaule.

«Ca fait 42 ans mais nous sommes restés très amis et il a toujours l'air aussi jeune», a ajouté Polanski au sujet de Sir Jackie, 73 ans, présent à la projection avec sa femme Helen et leurs deux fils Mark, qui a coproduit le film, et Paul, ex-patron de l'écurie de course Stewart Grand Prix.

Plusieurs ex-pilotes de F1 ont profité de l'occasion pour venir monter les marches de Cannes aux côtés de Sir Jackie, en pantalon de tartan, notamment les Écossais David Coulthard et Allan McNish, en kilt, l'Anglais Damon Hill et l'Autrichien Gerhard Berger.

«C'était une époque différente, plus décontractée, plus romantique, mais aussi plus dangereuse, avec un côté très dur», a dit McNish, ex-pilote Toyota en F1 et double vainqueur des 24 Heures du Mans, en sortant de la projection.

«C'est émouvant aussi de réaliser que Jackie a été le premier à s'engager pour améliorer la sécurité des pilotes. C'est grâce à lui que certains d'entre nous sont encore vivants aujourd'hui», a ajouté McNish, grand expert en accidents spectaculaires.

Les dangers mortels de la F1 époque Jackie Stewart, c'est le fil rouge du documentaire et de l'entrevue de 2011, réalisée dans la même suite de l'hôtel qu'il occupait 40 ans plus tôt: «J'avais deux chances sur trois de mourir sur la piste, et j'ai perdu cinq amis très proches», rappelle le triple champion du monde.

Stewart a pris sa retraite en 1973 après avoir remporté 27 GP de F1 (dont trois GP de Monaco) suite à l'accident mortel de son coéquipier François Cevert aux essais du GP des États-Unis. Il est toujours très actif dans le paddock, notamment comme conseiller spécial de l'écurie Lotus F1.




la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer