Quelques jours après la réouverture des cinémas au Québec vendredi dernier, le film Wonder Woman 1984 mène le box-office avec plus du quart des parts de marché cette fin de semaine, d’après les chiffres colligés par Cineac. Non loin derrière, le long métrage La Déesse des mouches à feu, d’Anaïs Barbeau-Lavalette, récolte 21 % des parts et 62 000 $ de recettes.

Marissa Groguhé Marissa Groguhé
La Presse

Wonder Woman 1984, film de DC distribué par Warner, mettant en vedette Gal Gadot, est sorti à Noël simultanément au cinéma et sur la plateforme HBO Max (aux États-Unis), ainsi qu’en vidéo sur demande (au Canada).

Avec des recettes de 76 500 $ et 26 % des parts de marché du week-end, la production, dont la sortie initiale était prévue en 2019, se classe en tête du box-office.

En deuxième position, La Déesse des mouches à feu obtient 62 141 $ pour ce second week-end, après un premier départ avorté l’automne dernier.

À son lancement entre le 25 et le 27 septembre, le film d’Anaïs Barbeau-Lavalette, distribué par Entract, occupait le premier rang au Québec, avec des recettes de près de 86 000 $. Un succès interrompu par la fermeture des cinémas. Les Québécois, cinq mois plus tard, accueillent le retour à l’écran du long métrage avec enthousiasme. La Déesse des mouches à feu cumule au total un quart de million de dollars au box-office.

Les films d’animation The Croods et Félix et le trésor de Morgäa occupent respectivement les troisième et quatrième positions du classement du week-end, suivis de News of The World, De Gaulle et Une jeune femme pleine de promesses.

Le retour en salles, permis depuis vendredi, se fait lentement, alors que les couvre-feux et l’affluence généralement bien plus basse qu’à l’habitude se font ressentir. Le box-office total de ce premier week-end de cinéma en 2021 au Québec affiche des recettes de 291 075 $ pour 425 écrans recensés par Cineac. À pareille date l’an dernier, on rapportait des revenus de 1 466 605 $ pour 1041 écrans.