Déjà finaliste en 2007 grâce à son film Water, la cinéaste Deepa Mehta participera une nouvelle fois à la course aux Oscars. Son plus récent film, Funny Boy, a été choisi par le comité canadien pour représenter le pays dans la catégorie du meilleur film international.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

En cette année très singulière, le comité réuni par Téléfilm Canada pour choisir le candidat canadien devant être soumis aux Oscars en vue de concourir dans la catégorie du meilleur film international a évalué 11 longs métrages canadiens tournés principalement dans une autre langue que l’anglais. Deepa Mehta, reconnue notamment grâce à sa trilogie Earth, Fire et Water aura l’honneur de porter cette année les couleurs nationales.

Inspiré d’un roman de Shyam Selvadurai, Funny Boy relate le passage à l’âge adulte d’un jeune homosexuel au Sri Lanka pendant le conflit mortel entre les Tamouls et les Cingalais au cours des années 70 et 80. Tourné sur place, le film met en vedette Brandon Ingram dans son tout premier rôle au cinéma, ainsi que Nimmi Harasgama, Ali Kazmi, Agam Darshi et Arush Nand.

Il est à noter que Funny Boy fera l’objet d’une présentation au réseau CBC le 4 décembre et sera ensuite offert sur CBC Gem. Acquis par la société Array Now, que dirigie Ava Du Vernay, le film sera présenté sur Netflix — à l’extérieur des frontières canadiennes — à compter du 10 décembre.

La cérémonie des Oscars ayant été reportée de deux mois, la période d’admissibilité a aussi été prolongée. Pour être admis dans la catégorie du meilleur film international en 2021, un long métrage doit avoir été présenté en salles sur son territoire national pendant au moins une semaine, entre le 1er octobre 2019 et le 31 décembre 2020. À cause de la pandémie, pour cette 93e édition uniquement, les films sélectionnés par les pays qui avaient une sortie en salle prévue au préalable mais qui ont finalement été offerts grâce à un service de diffusion en continu ou de vidéo à la demande peuvent exceptionnellement se qualifier.

En route vers la « courte liste »

Pour l’équipe de Funny Boy, la prochaine étape, toujours difficile à franchir, consistera à passer le deuxième tour, alors que seulement dix longs métrages, parmi les dizaines qui se lanceront dans la course (92 pays se sont présentés sur le bloc de départ l’an dernier), seront retenus pour ce qu’on appelle la « courte liste ». Cette annonce sera faite le 9 février.

Parmi les pays ayant déjà soumis leur candidature (23 jusqu’à maintenant), signalons l’Allemagne (And Tomorrow the Entire World, de Julia von Heinz), le Japon (True Mothers de Naomi Kawase), la Côte d’Ivoire (La nuit des rois, de Philippe Lacôte), la République tchèque (Charlatan, d’Agnieszka Holland) et l’Ukraine (Atlantis, de Valentyn Vasyanovych).

L’an dernier, Parasite, de Bong Jonn-ho, avait fait l’histoire en valant à la Corée du Sud son tout premier Oscar dans la catégorie nouvellement nommée meilleur film international, mais aussi en devenant le tout premier long métrage en langue étrangère à obtenir la statuette dorée suprême, soit celle attribuée au meilleur film de l’année.

Rappelons que dans l’histoire des Oscars, sept longs métrages canadiens ont été sélectionnés parmi les cinq finalistes dans la catégorie de l’Oscar du meilleur film international. Le déclin de l’empire américain, de Denys Arcand (1987), Jésus de Montréal, de Denys Arcand (1990), Water, de Deepa Mehta (2007), Incendies, de Denis Villeneuve (2011), Monsieur Lazhar, de Philippe Falardeau (2012), Rebelle, de Kim Nguyen (2013), sans oublier Les invasions barbares, de Denys Arcand, seul lauréat canadien dans cette catégorie.

Les cinq longs métrages finalistes seront annoncés avec l’ensemble des nominations, le 15 mars 2021. La 93e Soirée des Oscars aura lieu le 25 avril 2021 au Dolby Theatre de Los Angeles.