Source ID:; App Source:

Justin Bieber plaide coupable à des accusations réduites

Justin Bieber... (Photo: archives AFP)

Agrandir

Justin Bieber

Photo: archives AFP

Curt Anderson
Associated Press
Miami

Le chanteur canadien Justin Bieber a plaidé coupable, mercredi, à des accusations réduites relativement à son arrestation en Floride en janvier, après ce que la police a qualifié de course d'accélération illégale dans les rues de Miami Beach.

Le chanteur pop âgé de 20 ans a conclu un accord sur le plaidoyer avec les procureurs, qui a été présenté au juge mercredi.

Justin Bieber a plaidé coupable de conduite imprudente et d'avoir résisté à son arrestation sans violence. Il s'est engagé à suivre un atelier de 12 heures sur la gestion de la colère, et à faire un don de 50 000 $ à des organismes de charité. Cette entente permet au chanteur d'éviter l'accusation plus grave de conduite avec les facultés affaiblies, qui avait d'abord été portée contre lui.

La jeune vedette n'était pas présente durant l'audience, mercredi, devant le juge William Altfield, du comté de Miami-Dade. L'avocat de la défense, Mark Shapiro, a indiqué que Bieber avait déjà versé 50 000 $ à une fondation de la Floride qui vient en aide aux enfants.

Le chanteur avait été arrêté tôt le 23 janvier à Miami Beach, après ce que la police a décrit comme une course illégale entre une Lamborghini louée par Justin Bieber et une Ferrari conduite par le chanteur R&B Khalil Amir Sharieff. Les deux artistes n'ont pas été accusés de course d'accélération, et il y a peu de preuves montrant qu'ils ont effectivement dépassé les limites de vitesse.

Des tests d'alcoolémie menés après l'arrestation ont montré que Justin Bieber ne dépassait pas la limite de 0,02 fixée pour les conducteurs mineurs - l'âge légal pour consommer de l'alcool aux États-Unis est de 21 ans -, mais des tests d'urine ont montré la présence de marijuana et de l'anxiolytique Xanax dans son organisme. Le chanteur a aussi été accusé d'avoir résisté à son arrestation après s'être lancé dans une tirade de vulgarités contre les policiers, de même que d'avoir conduit avec un permis échu.

Le test d'urine comme tel a fait l'objet d'une dispute opposant plusieurs entreprises de presse, qui réclamaient l'accès à la vidéo du test, et les avocats du chanteur, qui estimaient qu'il s'agissait d'une violation de sa vie privée. Le juge Altfield a finalement ordonné la publication de la vidéo, dont les parties jugées délicates ont été obscurcies. Une autre vidéo de la police montrait Justin Bieber marchant en titubant durant un test de sobriété.

Bieber est aussi accusé à Toronto de voies de fait. Selon la poursuite, Bieber aurait frappé un chauffeur de limousine à plusieurs reprises derrière la tête après que la vedette et cinq autres personnes soient montées à bord le 30 décembre dernier.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer