Un homme de Frédéricton a essuyé un revers dans sa campagne contre une émission de téléréalité qui permet aux victimes d'intimidation de rendre la pareille à ceux qui les ont terrorisées en les invitant à se battre contre des spécialistes en arts martiaux.

LA PRESSE CANADIENNE

Rob Frenette, un militant anti-intimidation, avait déposé une plainte auprès du Conseil canadien des normes de la radiotélévision après avoir vu un épisode de «Bully Beatdown», diffusé sur les ondes de MTV Canada en avril 2009.

Le jeune homme de 21 ans a demandé au Conseil de vérifier si l'émission qui, croit-il, fait la promotion de la violence comme solution à la violence, contrevient aux normes de la radiotélévision.

Dans une décision rendue publique mercredi, un comité du Conseil a conclu que l'émission n'a enfreint aucune norme.

Le comité a regardé le même épisode que M. Frenette et affirme que bien qu'il «sympathise avec les préoccupations du plaignant concernant la meilleure solution sociale au problème de l'intimidation, il ne constate aucune violation des normes».

M. Frenette affirme qu'il n'est pas satisfait de la décision et prévoit porter l'affaire au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes.

MTV Canada n'était pas immédiatement disponible pour commenter.