Quelques suggestions de livres jeunesse pour petits, enfants et adolescents.

Marie Allard
Marie Allard La Presse

Pour les petits : formidable tout-carton

Cet album en carton rigide est inventif et rigolo. Il plaît autant aux tout-petits qu’aux plus grands, en exploitant avec originalité de simples pages qu’on tourne.

On découvre tour à tour une bouche ouverte qui mange un popcorn, une trappe qui emprisonne une souris, des enfants qui s’affrontent à la souque à la corde, etc. Chapeau.

Ceci n’est toujours pas un livre !

Ceci n’est toujours pas un livre !

Éditions Phaidon

Dès 2 ans

Pour le primaire : chères filles de 10, 11 ou 12 ans

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Extrait du Poids de la couleur rose, texte et illustrations de Nathalie Lagacé, collection Deuzio, éditions Alice

Ce roman dépeint avec justesse la période charnière entre l’enfance et l’adolescence. Rosalie, bientôt 12 ans, regrette l’époque où sa meilleure amie ne s’intéressait pas qu’aux garçons. L’époque où elle allait avec insouciance au parc, sans craindre une agression.

« Je ne savais pas qu’en grandissant, on pouvait se transformer en soupir », écrit la Québécoise Nathalie Lagacé, dans ce roman nuancé et tendre publié par une maison d’édition belge.

Le poids de la couleur rose

Le poids de la couleur rose

Collection Deuzio

Éditions Alice

Pour les ados : derrière le choc

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Extrait de Derrière l’éclat de ton sourire, texte de Sophie Gagnon-Roberge, collection Unik, éditions Héritage

En voyage scolaire, une adolescente apprend de la bouche de ses enseignants que son frère est mort. « Ils avaient tout prévu/sauf que j’allais rire/quand ils m’ont expliqué/qu’il y avait eu un accident/et qu’en cours de route/tu avais oublié de survivre », écrit Sophie Gagnon-Roberge dans cette courte autofiction, mise en page avec dynamisme.

Créatrice du formidable site de littérature jeunesse Sophielit.ca, l’autrice s’est inspirée du suicide de son frère pour écrire ces vers libres qui décrivent le désarroi (et la colère) de ceux qui restent.

Derrière l’éclat de ton sourire

Derrière l’éclat de ton sourire

Collection Unik

Éditions Héritage

Bande dessinée : un chien-guide nommé Ours

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Extrait d’Ours, texte de Ben Queen, illustrations de Joe Todd-Stanton, traduction de Romain Galand, collection Graphic Kids, éditions Kinaye

Ours n’est pas un ours. C’est le nom d’un attachant chien-guide pour aveugle. Quand Ours devient, lui aussi, subitement aveugle (un sérieux cas de cordonnier mal chaussé), c’est la panique. De malicieux ratons laveurs offrent au chien d’aller en forêt, pour chercher la magie qui permet de voir sans les yeux.

C’est le début d’une grande aventure. Admirablement bien illustrée, cette bande dessinée est alambiquée, mais captivante.

Ours

Ours

Illustrations de Joe Todd-Stanton

Traduction de Romain Galand

Documentaire : pour rêver de liberté

IMAGE FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Extrait de La fille à moto, texte d’Amy Novesky, illustrations de Julie Morstad, traduction de Fanny Britt, éditions La Pastèque

Ce documentaire évoque les aventures d’Anne-France Dautheville, première femme à faire en solo le tour du monde en moto, en 1973. On s’émeut devant ses bagages — qui comprennent des outils, de l’huile à moteur, un antibiotique, un maillot de bain, etc. —, puis devant son périple, commencé au Canada.

Son passage sur les routes sinueuses d’Afghanistan, où elle vit un des plus beaux moments de sa vie, donne le frisson dans les circonstances actuelles. À lire pour rêver de liberté.

La fille à moto

La fille à moto

Illustrations de Julie Morstad

Traduction de Fanny Britt