Comme l'an dernier, «l'incorruptible» Guy Nantel présentera des numéros liés à l'actualité locale et internationale à son gala Bilan Nantel 2011 au festival Juste pour rire.

Mis à jour le 19 juill. 2011
Éric Clément LA PRESSE

Cette année, pas de surprise dans les thèmes: il abordera les élections fédérales, les inondations de la rivière Richelieu, le tsunami au Japon, le futur nouveau Colisée de Québec et, bien sûr, les critiques à l'égard du premier ministre provincial, Jean Charest, de la chef de l'opposition officielle, Pauline Marois, et du maire de Montréal, Gérald Tremblay.

Pour donner du lustre à ses envolées, le spectacle tiendra compte du nouveau design créé par l'Américain Bruce Ryan pour les galas Juste pour rire dans la salle Wilfrid-Pelletier. Il y aura donc, comme pour les autres galas, des projections d'images et de vidéos, notamment une vidéo d'ouverture inspirée du film Forrest Gump et de Tom Hanks.

«Elle comprendra des éléments de l'actualité remaniés, dit Guy Nantel, venu rencontrer La Presse avec sa fille Jeanne. Ça devrait être assez rigolo comme vidéo.»

Il y aura au total une douzaine de numéros d'humour dans son gala Bilan Nantel, certains présentés par plusieurs humoristes à la fois ou par des invités du monde culturel.

Parmi les artistes annoncés, citons François Massicotte, Maxim Martin, Neev, Adib Alkhalidey, Mathieu Carrière, Louis T et Jean-Claude Gélinas, «qui fait toujours son personnage un peu burlesque de Terrebonne avec ses bières», indique Guy Nantel.

L'humoriste fera aussi un sketch avec Dominic Paquet, Alain Dumas et Jean-Thomas Jobin. Les Denis Drolet, qui suivent toujours les tendances médiatiques, viendront présenter un cours de cuisine sur scène. «Ça risque de dégénérer», promet Guy Nantel.

Les voix lyriques Marc Hervieux et Marie-Josée Lord chanteront également dans une séquence du show. «On essaie de faire un melting-pot de la tradition pure du stand-up comique, de sketches et de variété», dit Guy Nantel.

Le show sera mis en scène par Stéphane Fortin, dont il s'agit de la première expérience à Juste pour rire. Guy Nantel a écrit tous ses textes. Sinon, des numéros ont été écrits à deux, avec Michel Morin.

«Le numéro que je ferai au final avec Jean-François Mercier, je l'ai écrit moi-même, et celui sur la commission d'enquête dans le secteur de la construction que le premier ministre Jean Charest ne veut pas tenir, c'est Michel Morin qui l'a écrit au complet», ajoute l'humoriste.

Le duo final avec Jean-François Mercier sera moins spectaculaire que celui de l'an dernier qui portait sur les Jeux olympiques avec Chantal Petitclerc, Joannie Rochette, Jacques Rougeau et Denis Coderre, «mais il y aura plus de profondeur dans les textes», assure Guy Nantel. «Ça fait longtemps que Jean-François Mercier et moi voulons faire quelque chose ensemble. On a des univers assez différents dans le ton, mais assez semblables dans le propos. On s'intéresse tous les deux à la politique, donc on fera un mariage de raison!»

_______________________________________________

Gala Bilan Nantel 2011, à la salle Wilfrid-Pelletier demain et jeudi.