Dans un long message publié sur ses réseaux sociaux, Safia Nolin condamne le retour à l’écran de Maripier Morin, qu’elle avait dénoncée à l’été 2020.

Publié le 30 juillet
Léa Carrier
Léa Carrier La Presse

« Chaque personne qui permet à ces gens de regagner leur place de privilège dans la place publique est responsable de la peur ambiante et du message que ça véhicule : tu peux faire n’importe quoi, c’est pas grave », a écrit l’autrice-compositrice-interprète.

Dans « le pire des cas », « tu vas avoir ton premier rôle dans un film pis prendre deux ans off pour focuser sur ta sobriété », poursuit-elle en référence à Maripier Morin qui campe Arlette dans le film du même nom et réalisé par Mariloup Wolfe.

À l’inverse, les victimes risquent des menaces de mort et se font tourner le dos par l’industrie, déplore Safia Nolin. « Je suis celle à qui on tire la plug quand je refuse d’en parler. Ça m’est arrivé encore la semaine passée », rapporte-t-elle.

Rappelons qu’à l’été 2020, Safia Nolin avait accusé Maripier Morin de harcèlement sexuel, d’agression physique et de racisme lors d’une soirée dans un bar deux années plus tôt.

Dans une enquête subséquente, cinq personnes avaient fait état à La Presse de propos racistes, d’attouchements sexuels non sollicités et d’agressions physiques de la part de Maripier Morin entre 2017 et 2020.

« Je ferme ma gueule depuis deux ans parce que j’ai peur de me faire poursuivre, mais porte tout ça toute seule pis me sentir humiliée constamment ça me tente tu, en fait c’est pu possible », conclut Safia Nolin.