(New York) Manteau à plumes, traîne, chapeau géant et cravate, la rappeuse Cardi B a fait une nouvelle apparition remarquée mardi au tribunal pénal de Queens, à New York, dans une affaire de rixe qui pourrait lui valoir un procès.

Agence France-Presse

En pantalon noir et chaussures à talons interminables aux semelles rouges typiques du créateur Christian Louboutin, Belcalis Almanzar de son vrai nom, a comparu devant le juge Joseph Zayas en début d’après-midi.

La rappeuse de 27 ans originaire du Bronx est poursuivie pour une rixe dans une boîte de nuit du comté de Queens, le 29 août 2018.

Lors de cette soirée, le petit groupe avec lequel elle se trouvait aurait jeté du mobilier sur deux serveuses du club, sur ordre de la diva narquoise.

Elle soupçonnait l’une des deux femmes d’avoir eu une relation sexuelle avec son mari, le rappeur Offset, qui se produisait ce soir-là dans la boîte de nuit avec son groupe, Migos.

AP

Offset

Elle a plaidé non coupable des 14 chefs d’accusation retenus contre elle, refusant un accord que lui avait proposé le procureur et qui lui assurait une peine réduite.

L’audience de mardi a été essentiellement consacrée à des points techniques, et aucune date n’a encore été fixée pour le début d’un éventuel procès.

Lors d’un point de presse à l’issue de l’audience, les avocats de Cardi B ont refusé de répondre à des questions sur un éventuel accord avec le procureur.

«Le dossier n’est pas prêt d’aller au procès», a simplement commenté l’un des deux avocats, Jeff Kern.