Fini le couvre-feu ! Avec la pandémie qui s’estompe, quoi de mieux qu’une balade dans les régions du Québec pour y découvrir des expos qui font du bien ? En voici six, avec, sur le parcours, des peintures, des photographies, des gravures, des dessins et même un évènement Picasso. Bonnes visites !

Publié le 29 mai 2021
Éric Clément
Éric Clément La Presse

Picasso à Québec

  • Portrait de Dora Maar, Paris, 23 novembre 1937, Pablo Picasso, huile sur toile, 55,3 cm x 46,3 cm. Collection Musée national Picasso-Paris.

    PHOTO RMN/GRAND PALAIS (MUSÉE NATIONAL PICASSO-PARIS)/MATHIEU RABEAU, FOURNIE PAR LE MNBAQ

    Portrait de Dora Maar, Paris, 23 novembre 1937, Pablo Picasso, huile sur toile, 55,3 cm x 46,3 cm. Collection Musée national Picasso-Paris.

  • La lecture, Boisgeloup, 2 janvier 1932, Pablo Picasso, huile sur toile, 130 cm x 97,5 cm. Collection Musée national Picasso-Paris.

    PHOTO RMN/GRAND PALAIS (MUSÉE NATIONAL PICASSO-PARIS)/MATHIEU RABEAU, FOURNIE PAR LE MNBAQ

    La lecture, Boisgeloup, 2 janvier 1932, Pablo Picasso, huile sur toile, 130 cm x 97,5 cm. Collection Musée national Picasso-Paris.

  • L’acrobate, Paris, 18 janvier 1930, Pablo Picasso, huile sur toile, 162 cm x 130 cm. Collection Musée national Picasso-Paris.

    PHOTO RMN/GRAND PALAIS (MUSÉE NATIONAL PICASSO-PARIS)/ADRIEN DIDIER JEAN, FOURNIE PAR LE MNBAQ

    L’acrobate, Paris, 18 janvier 1930, Pablo Picasso, huile sur toile, 162 cm x 130 cm. Collection Musée national Picasso-Paris.

  • Étalon, 2003, Alain Benoit, uréthane et métal, 170 cm x 80 cm x 70 cm. Collection MNBAQ.

    PHOTO ALAIN BENOIT, FOURNIE PAR LE MNBAQ

    Étalon, 2003, Alain Benoit, uréthane et métal, 170 cm x 80 cm x 70 cm. Collection MNBAQ.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Réjouissons-nous, Picasso est à Québec cet été ! Le Musée national des beaux-arts du Québec présente, du 12 juin au 12 septembre, en exclusivité au Canada, une exposition assez prometteuse de 76 œuvres de Pablo Picasso (1881-1973), dont 47 tableaux provenant du Musée national Picasso-Paris. Avec des œuvres mythiques qu’on a souvent la chance de voir une seule fois dans sa vie... Un déploiement de chefs-d’œuvre réalisés sur le thème du corps humain, accompagné par l’exposition Ouvrir le dialogue sur la diversité corporelle. Quarante œuvres d’artistes contemporains canadiens et internationaux. Tout un programme !

Consultez le site du Musée national des beaux-arts du Québec

Les estampes à Trois-Rivières

  • Je, Jean-Marc, j’étais II, 2020, Anne Billy (Québec), linogravure et couture, 200 cm x 200 cm

    PHOTO GUY L’HEUREUX, FOURNIE PAR LA BIECTR

    Je, Jean-Marc, j’étais II, 2020, Anne Billy (Québec), linogravure et couture, 200 cm x 200 cm

  • Room, 2020, Agata Derda (Ontario), linogravure et impression numérique, 81 cm x 122 cm

    PHOTO AGATA DERDA, FOURNIE PAR LA BIECTR

    Room, 2020, Agata Derda (Ontario), linogravure et impression numérique, 81 cm x 122 cm

  • In memoriam (aux 48 enfants juifs déportés de l’école Vicq d’Azir à Paris, 10e), 2018-2019, Éric Fourmestraux (France), installation Taille-d’épargne, audio, matrice, objets, 250 cm x 350 cm x 54 cm

    PHOTO ÉRIC FOURMESTRAUX, FOURNIE PAR LA BIECTR

    In memoriam (aux 48 enfants juifs déportés de l’école Vicq d’Azir à Paris, 10e), 2018-2019, Éric Fourmestraux (France), installation Taille-d’épargne, audio, matrice, objets, 250 cm x 350 cm x 54 cm

  • Almost Midnight I, 2020, Janne Laine (Finlande), photogravure sur polymère, 65 cm x 85 cm

    PHOTO JANNE LAINE, FOURNIE PAR LA BIECTR

    Almost Midnight I, 2020, Janne Laine (Finlande), photogravure sur polymère, 65 cm x 85 cm

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

La Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières est de retour. Sa 12présentation aura lieu du 20 juin au 12 septembre, avec la participation d’une cinquantaine d’artistes provenant d’une vingtaine de pays. Quelque 250 œuvres seront présentées à l’Ancienne gare ferroviaire, au Centre de diffusion Presse Papier, à la Galerie d’art du Parc, au musée Pierre-Boucher et au musée POP. La présidence d’honneur est assurée par le poète Jean-Paul Daoust qui a écrit des poèmes pour l’occasion.

Consultez le site de la Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières

Francine Simonin à Baie-Saint-Paul

  • Sans titre, 1989, Francine Simonin, acrylique sur toile, 205 cm x 290 cm

    PHOTO LACERTE ART CONTEMPORAIN, FOURNIE PAR LE MACBSP

    Sans titre, 1989, Francine Simonin, acrylique sur toile, 205 cm x 290 cm

  • Coq gallois, 2010, Francine Simonin, acrylique sur toile, 125 cm x 105 cm

    PHOTO LACERTE ART CONTEMPORAIN, FOURNIE PAR LE MACBSP

    Coq gallois, 2010, Francine Simonin, acrylique sur toile, 125 cm x 105 cm

1/2
  •  
  •  

Le talent féminin est à l’honneur au Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, cet été. L’expo collective Inventer la liberté propose des œuvres de Françoise Sullivan, de Kittie Bruneau, de Marcelle Ferron, de Rita Letendre, de Lise Gervais et de Marcella Maltais. Faire danser la matière est un hommage à l’artiste montréalaise d’origine suisse Francine Simonin, disparue en octobre dernier. Et du 30 juillet au 29 août aura lieu au même endroit le 39Symposium d’art contemporain de Baie-Saint-Paul. Avec notamment Jennifer Alleyn, Julie Picard, Antonietta Grassi, Aïda Vasoughi et Sabine Lecorre-Moore. Un commissariat de Sylvie Lacerte.

Consultez le site du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul

Sept expos aux Jardins de Métis

PHOTO ROBERT W. REFORD, FOURNIE PAR LES JARDINS DE MÉTIS

Une photo de Robert W. Reford prise en Colombie-Britannique à la fin du XIXe siècle

On ne s’ennuiera pas cet été aux Jardins de Métis. La destination horticole, artistique et historique située à mi-chemin entre Rimouski et Matane propose sept expositions, jusqu’au 3 octobre, sur le thème de la photographie et de l’illustration. On y présente des clichés de Robert W. Reford, l’homme d’affaires et photographe marié à Elsie Reford, à l’origine de la création des Jardins, et des œuvres de Joan Sullivan, de Sébastien Thibault, de Béatrice Boily et de Nadine Boulianne.

Consultez le site des Jardins de Métis

Étienne Saint-Amant à Sherbrooke

  • Étienne Saint-Amant devant Iconoclaste, au Musée des beaux-arts de Sherbrooke

    PHOTO FOURNIE PAR L’ARTISTE

    Étienne Saint-Amant devant Iconoclaste, au Musée des beaux-arts de Sherbrooke

  • Iconoclaste, 2021, encres pigmentées sur papier, acrylique, aluminium, 30 po x 30 po

    PHOTO FOURNIE PAR L’ARTISTE

    Iconoclaste, 2021, encres pigmentées sur papier, acrylique, aluminium, 30 po x 30 po

  • Le brouillard amoureux, 2021, Étienne Saint-Amant, encres pigmentées sur papier, acrylique, aluminium, 48 po x 48 po

    PHOTO FOURNIE PAR L’ARTISTE

    Le brouillard amoureux, 2021, Étienne Saint-Amant, encres pigmentées sur papier, acrylique, aluminium, 48 po x 48 po

  • Jumper 0x1261 93F1 9AD8, 2021, Étienne Saint-Amant, encres pigmentées sur papier, acrylique, aluminium, 40 po x 40 po

    PHOTO FOURNIE PAR L’ARTISTE

    Jumper 0x1261 93F1 9AD8, 2021, Étienne Saint-Amant, encres pigmentées sur papier, acrylique, aluminium, 40 po x 40 po

  • Vue de l’exposition d’Étienne Saint-Amant

    PHOTO FRANÇOIS LAFRANCE, FOURNIE PAR LE MBAS

    Vue de l’exposition d’Étienne Saint-Amant

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Explorateur des sciences et créateur en arts technologiques, Étienne Saint-Amant expose ses œuvres cet été dans son coin de pays. Présentée jusqu’au 5 septembre au Musée des beaux-arts de Sherbrooke, Géométries naturelles est une exploration des formes et des couleurs de la nature à partir de formules mathématiques. Un corpus inspiré de sa fascination pour la géométrie et les théories du chaos. Ses œuvres évoquent des paysages mystérieux dont certains rappellent les tableaux du Britannique William Turner.

Consultez le site du Musée des beaux-arts de Sherbrooke

La photographie à Drummondville

  • Renard #01, Jérémie LeBlond-Fontaine

    PHOTO FOURNIE PAR LE MUSÉE NATIONAL DE LA PHOTOGRAPHIE

    Renard #01, Jérémie LeBlond-Fontaine

  • La marche du roi, Jacques-André Dupont

    PHOTO FOURNIE PAR LE MUSÉE NATIONAL DE LA PHOTOGRAPHIE

    La marche du roi, Jacques-André Dupont

  • Espoir, Jean-Simon Bégin

    PHOTO FOURNIE PAR LE MUSÉE NATIONAL DE LA PHOTOGRAPHIE

    Espoir, Jean-Simon Bégin

1/3
  •  
  •  
  •  

Le Musée national de la photographie, à Drummondville, propose, du 6 juin au 29 août, une exposition de l’homme d’affaires et photographe animalier Jacques-André Dupont. L’exposition Libres et sauvages, Portraits animaliers d’Amérique et d’Afrique présentera 40 photographies grand format prises lors de ses séjours dans la faune. En même temps, le musée exposera des photographies de Jérémie LeBlond-Fontaine et de Jean-Simon Bégin.

Consultez le site du Musée national de la photographie