Le photographe Olivier Jean a rencontré l’affichiste et designer graphique Sébastien Lépine dans son atelier de sérigraphie alors qu’il travaillait à l’affiche du concert de Metronomy le 7 février, au MTELUS. Fidèle à son habitude, il s’est inspiré de la musique du groupe, qu’il a écoutée en boucle pendant plusieurs jours, pour concevoir son œuvre.

Olivier Jean Olivier Jean
La Presse

Pour cette mission, Olivier Jean avait envie de mettre en lumière le travail des affichistes, particulièrement ceux qui font de la sérigraphie, un procédé répandu, mais assez peu connu du public. La sérigraphie, raconte Sébastien Lépine, n’est pas un art parfait. « Ça bouge un peu, l’impression n’est jamais parfaite, dit-il, et c’est aussi ça qui est beau. Dans le fond, je les veux, ces erreurs, elles font partie du processus. »