(Bruxelles) Plonger dans l’univers pictural de Claude Monet pour frôler les falaises d’Etretat ou voguer sur la Tamise : une exposition d’art immersif consacrée au célèbre peintre impressionniste français ouvre samedi à Bruxelles.

Agence France-Presse

L’idée des organisateurs est de faire voyager le visiteur partout où Monet (1840-1926) a posé son chevalet : dans son jardin de Giverny, au bord de la Seine, à Venise ou près du Parlement de Londres.

Sur des murs de 7 mètres de haut, des images sont projetées en boucle pour « créer un environnement plus grand que la vie », déclare à l’AFP Mario Iacampo, producteur de l’exposition, à la veille de l’ouverture.

Dans un musée, « face au vrai tableau peint en 1890, on se retrouve confronté à l’histoire. Ici on est plutôt immergé, c’est une émotion davantage visuelle », ajoute ce Canadien établi depuis dix ans dans la capitale belge.

Pour un petit supplément au tarif d’entrée, il est possible d’enfiler un casque de réalité virtuelle pour un voyage privé de dix minutes dans l’œuvre du peintre.

L’exposition Monet, l’expérience immersive, déjà montrée à Turin et Barcelone, a été conçue en collaboration avec le studio de création belge Dirty Monitor, spécialisé dans la modélisation en 3D.

Le studio a sélectionné plus de 300 tableaux de l’auteur des Nymphéas et utilisé quelque 130 000 images pour animer son œuvre avec une soixantaine de projecteurs.

Hébergée dans une galerie d’art située dans le vaste bâtiment de la Gare centrale, l’exposition doit se tenir jusqu’en avril.