Après six ans à la direction du Musée d'art de Joliette (MAJ), Gaétane Verna est partie l'hiver dernier diriger la Power Plant Contemporary Art Gallery de Toronto. Pour la remplacer, le musée a choisi Annie Gauthier, artiste impliquée depuis 15 ans dans le milieu de l'art au Canada. La Presse l'a rencontrée au moment où le musée vit une véritable cure de jouvence.

Éric Clément LA PRESSE

Le Musée d'art de Joliette (MAJ) doit son existence à un grand amour de l'art, celui des Clercs de Saint-Viateur qui amorcèrent une collection dans les années 40. Le conseil d'administration du MAJ avait tout un défi cet hiver: remplacer la directrice générale et conservatrice en chef Gaétane Verna, qui poursuivait leur oeuvre muséale depuis janvier 2006.

Leur choix s'est porté sur Annie Gauthier, une femme qui connaît bien le milieu artistique. Diplômée en arts visuels de l'UQAM, en 1998, Annie Gauthier fait partie depuis 13 ans du collectif Women With Kitchen Appliances (WWKA), qui présente des performances sonores avec des ustensiles de cuisine! Un mélange d'art, d'humour et de messages féministes.

Elle a aussi fait de la vidéo sur le thème du couple, de l'identité et de l'art dans la société avec son conjoint, l'artiste d'origine serbe Milutin Gubash, qui exposera d'ailleurs cet automne au MAJ, un projet antérieur à sa nomination.

Âgée de 37 ans, Annie Gauthier a derrière elle un solide parcours de gestionnaire. Après des études à HEC en gestion culturelle (2003), elle a travaillé au Conseil des arts du Canada et au Regroupement des centres d'artistes autogérés du Québec. Elle a fondé Les arts et les aléas, une entreprise qui offrait de la formation aux artistes.

Elle est trésorière du Mois de la photo de Montréal et, avant sa nomination à Joliette, était directrice de Conférence des collectifs et des centres d'artistes autogérés, qui représente 170 centres d'artistes au Canada.

«Certains parlent d'homme-orchestre, moi je suis plus une femme à chapeaux! lance-t-elle en riant. Je suis une généraliste spécialisée en arts visuels et contemporains. J'aime changer de siège. Pour moi, le musée est une nouvelle aventure, une variation sur un même thème.»

Attachée à l'histoire

Comme celle qui l'a précédée, Gaétane Verna, elle aime briser des barrières et aller vers les autres. «Je vais travailler en équipe, partager le leadership, dit Annie Gauthier, car cela correspond à mes valeurs organisationnelles, tout en faisant le lien avec la communauté artistique.»

Fortement attachée à l'histoire et à la mémoire, elle veut poursuivre la tradition de collection du musée. Le musée possède quelque 8700 oeuvres d'art canadien, européen, contemporain, décoratif et archéologique provenant de maîtres tels que Rodin, Riopelle, Borduas ou Ozias Leduc.

«On va préserver cette richesse et en même temps soutenir les artistes qu'on expose afin de bonifier l'expérience du musée pour un artiste.»

Mme Gauthier n'a pas encore réfléchi à sa première programmation. Elle doit d'abord s'occuper du dossier d'agrandissement, de rénovation et de mise aux normes du musée. La transformation du MAJ, un projet de 13 millions, sera financée par Québec (10 millions de dollars) et par les villes de Joliette, Notre-Dame-des-Prairies et Saint-Charles-Borromée (1,1 million de dollars).

«On va faire une campagne de financement pour obtenir des fonds privés. On a approché Patrimoine Canada, dit Mme Gauthier. Il y a de l'ouverture. On aimerait pouvoir rouvrir le musée en 2014, lors du 150e anniversaire de Joliette.»

Annie Gauthier déménagera bientôt à Joliette pour prendre pleinement ses fonctions. Avec un plaisir non dissimulé. «L'art est dans ma vie au quotidien, dit-elle. Je me couche sur l'oreiller et je parle d'art. Dans mon couple, dans mes relations sociales et amicales, partout, je suis dans le milieu de l'art. Pour moi, faire de l'art, le montrer, le mettre en valeur, l'acquérir ou le conserver, c'est la même chose et un grand privilège.»

Le musée d'art de Joliette en chiffres

20 : nombre d'employés

27 : nombre de guides bénévoles

46 : oeuvres acquises en 2010-2011

1967 : année de création du musée

8700 : nombre d'oeuvres de la collection

10 883 : nombre de visiteurs en 2011-2012

1,4 million : budget d'opération de 2011