La nouvelle aile du Musée d'Art contemporain de Rome, le MACRO, un ensemble audacieux en rouge et noir dessiné par l'architecte française Odile Decq, ouvrira au public le 4 décembre, a annoncé mercredi l'institution.

Publié le 17 nov. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Pour 20 millions d'euros, le MACRO (www.macro.roma.museum), qui existait déjà au sein d'un bâtiment à l'architecture classique, s'est offert une extension de 10 000 m2 au design audacieux et réussi dû à Mme Decq.

Du noir intense et du rouge flambant pour les espaces de circulation contrastent avec le blanc immaculé des espaces destinés à accueillir les collections permanentes et les expositions temporaires.

Un énorme coeur tout rouge à facettes, planté dans le foyer, abrite un auditorium d'une centaine places, et l'ancienne glacière du bâtiment, une ex-brasserie, accueille entre autres des oeuvres d'Yves Klein et Lucio Fontana.

Plus loin, une immense salle aux proportions harmonieuses sert de cadre à diverses installations, dont les voiles colorées de l'artiste grec Kounellis.

L'édifice est surplombé d'une grande terrasse avec fontaine sur laquelle s'ouvre un restaurant.