Il est pas mal plus «jeune et cool» que ce bon vieux Regis Philbin, 81 ans. N'empêche: c'est Benoît Gagnon qui s'assoira aux côtés de Marie-Claude Savard cet automne sur V dans une formule de talk-show évoquant celle de Live! With RegisandKelly aux États-Unis.

Mis à jour le 27 juill. 2016
Hugo Dumas LA PRESSE

Pour Benoît Gagnon, c'est un grand retour chez V-TQS après un passage cahoteux pendant la saison 2008-2009, où son émission Le retour a été déprogrammée en même temps que Monsieur Showbiz d'Érick Rémy en raison de cotes d'écoute faméliques. Quelques mois plus tard, Benoît Gagnon a animé Le mur, alors que TQS se métamorphosait officiellement en V. Puis, il a disparu des écrans.

V mise donc sur ces deux anciennes têtes d'affiche de Salut, bonjour! à TVA pour ressusciter la case horaire du midi. Date de mise en ondes: le lundi 3 septembre, jour de la fête du Travail. L'émission de Marie-Claude Savard et Benoît Gagnon, qui ne porte pas encore de nom officiel, jouera du lundi au vendredi de 11 h 30 à 12 h 30, toujours en direct.

Avant de se réfugier chez TVA-LCN, Mario Dumont a occupé une partie de cette plage horaire. Ni Benoît Gagnon, ni Marie-Claude Savard, ni V n'ont confirmé ou démenti ces informations hier. Une annonce au sujet du talk-show de l'heure du lunch de V devrait se faire cette semaine.

Selon nos informations, Patrick Marsolais, animateur des Poids lourds du retour sur les ondes CKOI, s'est aussi rendu très loin dans le processus des auditions. Au départ, les patrons de V étaient très réticents à refaire confiance à Benoît Gagnon, mais les bouts d'essai avec Marie-Claude Savard ont été très concluants, chuchote un espion à V.

Benoît Gagnon est aujourd'hui copropriétaire du resto-bar Globe situé boulevard Saint-Laurent, à Montréal. Astral l'a également recruté ce printemps pour coanimer avec Roxane St-Gelais la version estivale de Rouge café sur les ondes de Rouge-FM, l'ancien RockDétente.

Marie-Claude Savard et Benoît Gagnon ont déjà travaillé ensemble à Salut, bonjour!

Elle tenait la chronique sportive, lui pilotait l'émission.

Baissez la musique!

Qui remportera la troisième téléréalité Les chefs? D'après moi, ça se jouera entre Émilie et Hakim, qui ont été solides depuis le début de l'été. Doria, qui paraît fragile, n'atteindra pas les finales. Dominic et Sébastien pourraient cependant causer des surprises en cuisine.

En attendant, peut-on se parler de la musique beaucoup trop angoissante qui a été ajoutée à la compétition lundi soir? C'était intense, trop intense. À certains moments cruciaux de l'épreuve, on serait cru dans un épisode de 24 heures chrono alors que Jack Bauer ne dispose de 30 secondes pour empêcher l'explosion d'une bombe nucléaire aussi grosse que l'Orange Julep.

Avec ses duels de plus en plus corsés et ses défis relevés, l'émission Les chefs est stressante en soi. Pas besoin d'insister lourdement en y collant une trame sonore aussi dramatique. Trop de crémage, ça finit par tomber sur le coeur. Ce dernier épisode a été vu par 637 000 personnes. Le temps splendide et les Olympiques n'aident pas les cotes d'écoute de la téléréalité de Radio-Canada, qui ont déjà été pas mal plus impressionnantes.

Vive la fièvre olympique!

Journée costaude de télé olympique hier. Sur RDS, nous avons vu Claude Mailhot pleurer après la médaille de bronze de Roseline Filion et Meaghan Benfeito au plongeon synchronisé.

Gros moment d'émotion également quand le judoka Antoine Valois-Fortier a accroché du bronze autour de son cou. L'haltérophile Christine Girard a aussi grimpé sur la troisième marche du podium, pour couronner cette journée faste et éclatante pour les athlètes québécois.

Par contre, le match de tennis marathon entre le Français Jo-Wilfried Tsonga et le Canadien Milos Raonic a été mon événement préféré. Ce duel s'est fini au troisième set, après quatre heures de jeu, sur le score de 25 à 23 en faveur de Tsonga. Chaque point, gagné ou perdu, coupait le souffle. Un affrontement historique.