(New York) La Premier League et la chaîne américaine NBC ont annoncé jeudi soir un accord de diffusion des matchs du championnat anglais de 2022 à 2028, pour un montant record de 2,7 milliards de dollars selon la presse américaine.

Agence France-Presse

Cet accord pour six nouvelles saisons (380 matchs par saison) prolonge le partenariat entre la Premier League et NBC débuté en 2013.  

Si aucun montant n’a été officiellement révélé, le New York Times affirme de son côté que NBC avait surenchéri sur ses concurrents ESPN et CBS avec une offre d’une valeur de 2,7 milliards de dollars, soit près du triple par rapport au contrat précédent qui s’élevait à 1,1 milliard entre 2015 et 2021.

Le nouvel accord éclipse les montants payés par les diffuseurs américains pour les autres ligues de football étrangères.

En mai, ESPN avait ainsi conclu un accord de 1,4 milliard de dollars sur huit ans pour diffuser la Liga espagnole, soit environ 175 millions de dollars par saison. Le nouveau contrat avec la Premier League s’élève lui à environ 450 millions de dollars par saison.

Le championnat de France reste lui très loin de ces montants puisque les droits internationaux de la Ligue 1 sont évalués au total à 80 millions d’euros par an jusqu’en 2024.

« Nous sommes ravis d’annoncer notre nouveau contrat de diffusion aux États-Unis avec NBC Sports, qui a été un excellent partenaire pour la Premier League au cours des neuf dernières saisons », a déclaré Richard Masters, directeur général de la Premier League, dans un communiqué.

« NBC Sports a considérablement renforcé la popularité de la Ligue aux États-Unis au cours de cette période grâce à sa couverture et sa promotion fantastiques », a-t-il ajouté.

NBC diffuse régulièrement les rencontres du week-end de la Premier League sur son principal réseau national, le seul championnat européen bénéficiant d’une telle exposition aux États-Unis.