Les syndiqués québécois de la sous-section Presse canadienne de la Guilde canadienne des médias sont invités mercredi soir à une rencontre Zoom, selon un courriel envoyé aux membres qu’a obtenu La Presse.

André Dubuc
André Dubuc La Presse

« Veuillez faire tout votre possible pour assister à cette importante réunion, car vous serez appelé-e-s à voter pour donner à votre comité de négociation un mandat de grève si cela s’avérait nécessaire pour obtenir une entente équitable », y lit-on.

D’autres votes sont prévus le même jour en Nouvelle-Écosse et dans les Prairies. La Colombie-Britannique suivra jeudi et la section ontarienne se rencontrera vendredi. Le président de la section québécoise Jean-Philippe Angers n’a pas voulu confirmer la tenue du vote.

La convention collective est échue depuis le 31 décembre 2019. Les principaux enjeux touchent les salaires et la sécurité d’emplois. Les parties continuent de négocier en présence d’un conciliateur, de préciser M. Angers. Des rencontres ont eu lieu lors des deux dernières semaines et une autre est prévue plus tard cette semaine. L’agence de presse emploie 180 journalistes à travers le pays, dont 40 au Québec.