(New York) Le New York Times a annoncé mercredi qu’il allait acquérir Serial Productions, la société derrière Serial, le premier grand succès de l’univers des baladodiffusions, signe de l’appétit de ce groupe de presse dans un milieu en pleine consolidation.

Agence France-Presse

Créé par des producteurs de l’émission référence de la radio publique américaine This American Life, Serial Productions a fait entrer la baladodiffusion dans une nouvelle ère avec Serial, mise en ligne en 2014.

Il a popularisé le genre dit « true crime », des séries documentaires qui évoquent des affaires criminelles, mais aussi se lancent parfois dans une contre-enquête.

En se penchant sur le cas d’Adnan Syed, condamné à perpétuité pour le meurtre de son ancienne petite amie, dont il assure être innocent, Serial a permis la réouverture du dossier par la justice américaine.

L’affaire est allée jusqu’à la Cour suprême, mais celle-ci a fermé la porte l’an dernier à la tenue d’un nouveau procès.

PHOTO CARLOS BARRIA, ARCHIVES REUTERS

Adnan Syed

Serial a ensuite connu deux saisons supplémentaires, sur d’autres sujets, même si la saison 3 s’est penchée sur un tribunal de Cleveland.

En incluant S-Town, un autre programme produit par Serial Productions, les quatre saisons ont été téléchargées à ce jour plus de 625 millions de fois, un record du genre.

Après l’acquisition, dont le montant n’a pas été communiqué, Serial Productions continuera de produire des baladodiffusions sous sa bannière, qui bénéficieront de la force de frappe promotionnelle du New York Times, selon un communiqué publié mercredi.

L’adossement au groupe de presse new-yorkais permettra également au studio de produire plus de programmes que par le passé.

Serial Productions s’apprête d’ailleurs déjà à lancer sa première baladodiffusion en tant que filiale du New York Times dès le 30 juillet.

Il s’agit de Nice White Parents (sympathiques parents blancs), qui s’intéresse au rôle des familles blanches dans la structuration de l’école publique aux États-Unis.

C’est une belle acquisition pour le New York Times, qui s’est lancé dans la baladodiffusion en 2017 avec son programme d’information quotidien The Daily.

Il s’est immédiatement placé parmi les baladodiffusions les plus populaires aux États-Unis. L’an dernier, le groupe avait indiqué que le programme avait passé la barre des deux millions de téléchargements quotidiens.

Le groupe a aussi déjà lancé des miniséries, notamment 1619, déclinaison d’un dossier sur l’importance de l’esclavage dans la construction des États-Unis.