(Montréal) Cogeco s’attend à observer une croissance de ses revenus, de son bénéfice ajusté et de ses flux de trésorerie au cours du trimestre en cours, qui prendra fin le 31 août, même s’il continue à subir l’impact de la pandémie de COVID-19.

La Presse canadienne

L’entreprise montréalaise ne peut pas prédire ce qui se produira lorsque les gouvernements mettront fin à leurs mesures de soutien financier pour les entreprises et les consommateurs, a souligné jeudi son directeur financier, Patrice Ouimet, lors d’une conférence téléphonique avec des analystes.

Le niveau des paiements non reçus est plus élevé qu’à l’habitude parce que Cogeco et le reste de l’industrie n’ont pas déconnecté de consommateurs pendant le confinement de la pandémie de COVID-19, a-t-il expliqué.

« Nous nous attendons à ce qu’un grand nombre de consommateurs paient une partie de leurs factures passées. Mais de toute évidence, cela augmente les mauvaises dettes », a estimé M. Ouimet.

La société exploite ses activités de câblodistribution et d’internet sous la marque Cogeco Connexion au Québec et en Ontario, et sous le nom Atlantic Broadband aux États-Unis, en plus d’un réseau de 23 stations de radio au Québec.

Parmi les clients commerciaux de Cogeco, une chute a été observée au chapitre des services vidéo dans l’industrie de l’hospitalité, mais les services internet et téléphoniques ont tenu le coup parce qu’ils étaient davantage essentiels aux activités.

En outre, le chef de la direction, Philippe Jetté, a indiqué que les revenus publicitaires de ses activités médiatiques, en particulier celles de la radio au Québec, continueraient à être soumis à une pression.

« Puisque la plupart des magasins au détail du Québec ont été forcés de fermer temporairement leurs portes pendant les mois de mars, avril et mai, ils ont réduit significativement ou complètement arrêté leurs dépenses pour annoncer dans les médias », a expliqué M. Jetté.

« La sévérité et la longueur de la crise et son impact économique sur les revenus publicitaires de la radio, particulièrement pour l’industrie du détail, restent inconnus pour l’instant. »

Cogeco a affiché, tard mercredi, un bénéfice des activités poursuivies de 97,5 millions pour le troisième trimestre, en baisse de 4,9 % par rapport à celui de près de 102,6 millions de la même période l’an dernier.

Une acquisition aux États-Unis et des taux de change favorables ont fait grimper les revenus d’ensemble de 1,4 % à 626 millions pour la période de trois mois terminée le 31 mai.

L’analyste Aravinda Galappatthige, de Canaccord Genuity, a souligné que les nouveaux abonnés à internet étaient plus nombreux que prévu en raison de la forte demande pour les connexions haute vitesse pour le télétravail.

Au Canada, Cogeco Connexion a gagné 5200 abonnés internet, par rapport à la perte de 3500 abonnés attendue par Canaccord, tandis qu’Atlantic Broadband a accueilli 12 400 nouveaux abonnés internet, alors que Canaccord en attendait 7300.

Cependant, M. Galappatthige a noté que Cogeco avait perdu plus d’abonnés aux services vidéo que prévu au Canada, soit 11 400. L’analyste croyait que ceux-ci allaient se dénombrer à 10 700.

Entreprises dans cette dépêche : (TSX : CCA, TSX : CGO)