(New York) La Bourse de New York a terminé dans le rouge mardi au lendemain de records pour le Dow Jones Industrial Average (DJIA) et le S&P 500 et après des chiffres décevants sur les ventes au détail aux États-Unis.

Agence France-Presse

L’indice vedette DJIA a baissé de 0,56 % à 29 783,35 points et l’indice élargi S&P 500 de 0,48 % à 3609,53 points.

Le NASDAQ, à forte coloration technologique, a reculé de 0,21 % à 11 899,34 points.

Pour Peter Cardillo de Spartan Capital, la baisse de mardi est surtout attribuable à « une prise de bénéfices après la nette progression d’hier ».

Toutefois, note l’expert, « il ne semble pas que le danger d’une vraie chute pèse sur le marché. Cela est dû aux espoirs sur un vaccin (contre la COVID-19, NDLR) ».

Lundi, la société de biotechnologies Moderna a fait valoir que son candidat vaccin était efficace à 94,5 % contre la maladie, faisant grimper les principaux indices de Wall Street.  

La semaine dernière, les laboratoires Pfizer et BioNtech avaient eux affirmé que le vaccin qu’ils développent conjointement réduisait de 90 % le risque de contracter le virus.

La Bourse new-yorkaise a aussi réservé un accueil mitigé à la faible progression des ventes au détail aux États-Unis en octobre.

Celles-ci n’ont augmenté que de 0,3 %, contre une hausse attendue de 0,5 % et une progression de 1,6 % en septembre.

Parmi les valeurs du jour, Walmart (-2,01 %), porté par la flambée des achats en ligne, et Home Depot (-0,89 %), qui a profité de la popularité grandissante du bricolage chez les Américains confinés, ont affiché de bons résultats trimestriels, mais cela ne s’est pas directement répercuté sur les prix de leurs actions.

Tesla (+8,21 %) a en revanche bondi au lendemain de l’annonce de son entrée en décembre au sein du prestigieux S&P 500, qui représente pour le constructeur de véhicules électriques haut de gamme un jalon et une opportunité pour poursuivre sa marche en avant.

Les chaînes de pharmacies Walgreens (-9,63 %) et CVS (-8,62 %) se sont nettement repliées après des annonces d’Amazon (+0,15 %) mardi. Le géant du commerce en ligne va notamment proposer une page dédiée permettant de commander en ligne des médicaments prescrits par des professionnels de santé.