(Toronto) Les marchés boursiers nord-américains ont clôturé en hausse mardi, encouragés par des signaux positifs au Canada et ailleurs au sujet de la reprise postpandémique.

La Presse Canadienne

La bonne humeur du marché a commencé avec le retour des données des ventes au détail chinoises en territoire positif par rapport à l’année précédente.

En outre, la production industrielle s’est accélérée aux États-Unis, la confiance des entreprises a été plus forte que prévu en Allemagne et les ventes des fabricants canadiens ont augmenté pour un troisième mois consécutif en juillet.

Ces dernières ont progressé de 7 % par rapport à juin, soutenues par les ventes de véhicules automobiles, ainsi que celles de produits du pétrole et du charbon, a rapporté mardi Statistique Canada.

« Les gains que nous constatons au Canada sont en grande partie conformes à cette humeur optimiste du marché et à l’amélioration de l’appétit pour le risque en général », a estimé Candice Bangsund, gestionnaire de portefeuille de Fiera Capital.

Elle a souligné que le commerce à risque touchait les actions, les devises, les matières premières et les rendements obligataires.

« Cela s’est donc ajouté, bien entendu, au discours sur une reprise plus rapide que prévu de la croissance économique. »

Sur le front du virus, a-t-elle poursuivi, il y a eu de l’optimisme quant au potentiel d’un vaccin efficace de la part de quelques-uns des principaux candidats au cours des derniers jours.

Et les investisseurs attendent avec impatience la réunion de mercredi de la Réserve fédérale, dont l’approche accommodante devrait se poursuivre avec des taux d’intérêt « bloqués à ces niveaux les plus bas pendant une période prolongée ».

L’indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a grimpé de 71,13 points pour terminer la séance à 16 431,27 points.

La hausse du parquet torontois était généralisée à tous ses secteurs, à l’exception de celui de l’énergie, qui a reculé de 0,4 %.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 2,27 points à 27 995,60 points, tandis que l’indice élargi S&P 500 a gagné 17,66 points à 3401,20 points. L’indice composé du NASDAQ s’est apprécié de 133,67 points à 11 190,32 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 75,90 cents US, un cours inchangé par rapport à la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 1,02 $ US à 38,28 $ US le baril, tandis que celui de l’or a gagné 2,50 $ US à 1966,20 $ US l’once. Le prix du cuivre s’est pour sa part défait d’un demi-cent à 3,06 $ US la livre.