Source ID:; App Source:

Les marchés poursuivent leur glissade

Jeudi, la Bourse de New York avait terminé... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Jeudi, la Bourse de New York avait terminé en baisse, la frilosité dominant à l'approche du scrutin devant départager la candidate démocrate Hillary Clinton et son opposant républicain Donald Trump: le Dow Jones avait perdu 0,16% à 17 930,67 points et le Nasdaq 0,92% à 5058,41 points.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a terminé en légère baisse vendredi, l'attentisme dominant un marché de faible volume à l'approche de l'élection présidentielle américaine: le Dow Jones et le Nasdaq ont perdu chacun 0,24%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a concédé 42,39 points à 17 888,28 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 12,04 points à 5046,37 points.

L'indice élargi S&P500 a reculé de 3,48 points, soit 0,17%, à 2085,18 points.

Cela «marque le 9e jour consécutif de baisse pour le S&P500», a noté Howard Silverblatt, l'analyste maison de S&P Dow Jones Indices, qui relevait que cela n'était pas arrivé en plus de 35 ans.

La Bourse de New York n'a cessé de reculer depuis l'annonce le 27 septembre de la réouverture de l'enquête concernant les courriels d'Hillary Clinton qui a fait douter d'une victoire de la candidate démocrate que la plupart des acteurs de marchés pensaient acquise.

«Au fur et à mesure que l'écart se réduit dans les sondages cette semaine, les marchés baissent, car les investisseurs se protègent contre une victoire potentielle de M. Trump», expliqué Michael James, de Wedbush Securities.

Vendredi, «la plupart des traders à qui j'ai parlé m'ont dit qu'ils ont pris leurs positions et qu'ils attendent mardi», a expliqué Chris Low de FTN Financial. «Ensuite, ils prendront une décision sur quelle direction emprunter».

Wall Street a réussi à passer la majeure partie de la séance légèrement dans le vert avant de rechuter en fin d'échanges.

«Les volumes d'échanges sont très faibles ce qui rend ce genre de tendance à la baisse plus facile», a commenté Chris Low.

Les marchés ont également souffert des cours du pétrole à nouveau en baisse.

Le baril d'or noir a subi une semaine catastrophique avec des doutes s'accentuant sur un accord de réduction de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Dans ce contexte, une réduction du déficit commercial américain et surtout des chiffres rassurants de l'emploi aux États-Unis se sont révélés incapables de donner de l'élan aux marchés.

Le taux de chômage a, comme attendu, reculé en octobre à 4,9%, grâce à des créations d'emplois soutenues même si elles sont un peu en deçà des prévisions des analystes, avec 161.000 nouvelles embauches.

Ces chiffres ont conforté l'opinion largement majoritaire chez les analystes d'une hausse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) en décembre.

Parmi les valeurs, la chaîne de cafés Starbucks a pris 1,95%  après avoir publié des résultats supérieurs aux attentes pour la même période.

Le fabricant de caméras tout terrain GoPro, qui a fait part d'une perte nette de 104 millions de dollars pour le troisième trimestre, a chuté de 6,53% à 11,16 dollars.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a rendu 74,17 points pour terminer la journée avec 14 509,25 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,11 cent US à 74,61 cents US.

À la Bourse des matières premières de New York, le prix du pétrole brut a cédé 59 cents US à 44,07 $ US le baril, tandis que le cours du lingot d'or a avancé de 1,20 $ US à 1304,50 $ US l'once. Le cours du cuivre s'est quant à lui apprécié de 2 cents US à 2,27 $ US la livre.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer